mardi 23 août 2016

Shusterman, Neal - Les fragmentés tome 3 Les éclairés


Éditions Msk (JC Lattès)
Publié en juin 2014

Dystopie, fiction, jeunesse, littérature américaine

Résumé

Après une Seconde Guerre civile qui a ébranlé le pays, les États-Unis vivent une des plus grandes crises de leur histoire. Chômage, inégalités sociales, paupérisation des classes moyennes... Désœuvrés, sans avenir, les jeunes envahissent les rues, tandis qu'un débat houleux sur le droit à l'avortement anime la population. La solution ? La charte de la Vie et la fragmentation. On peut désormais résilier l'existence d'un adolescent en réutilisant tous ses organes dans un but médical. Il continuera à vivre dans un « état divisé ».Tel est donc le sort des orphelins, des adolescents difficiles, des bouches qu'on ne peut plus nourrir depuis des années. Pourtant, çà et là, des voix s'élèvent contre la fragmentation. Notamment, depuis la fuite de Connor, le célèbre évadé d'un des plus grands centres de fragmentation. Ou depuis la création de Cam, le premier adolescent entièrement composé de parties d'adolescents fragmentés. Ou est-ce l'arrivée d'un marché parallèle de la fragmentation, où le cœur, le foie ou les yeux d'un adolescent sont négociés comme du tabac ou du pétrole ?

Mon avis

Ce troisième opus nous dévoile ce que les Rheinschild ont à voir concernant la fragmentation. Ce couple, récipiendaire du prix Nobel de la médecine, voulait que leur découverte serve au bienfait de l’humanité. Un pan de leur vie nous est raconté ainsi que les déceptions et remords qu’ils ont eu.

Nous retrouvons Camus Comprix, un genre de Frankestein mais d’une beauté à couper le souffle et le meilleur en tout, car il a été fabriqué avec des morceaux de jeunes qui excellaient chacun dans leur domaine.

Il y a aussi Rufus Starkey qui se bat aussi pour arrêter la fragmentation, mais lui, il préfère venir en aide seulement aux refusés en laissant les autres se débrouiller seuls ou en les abandonnant tout simplement. Il attaque avec sa gang les refuges et tue de sang froid les dirigeants et le personnel.

Bien entendu, Connor, Lev et Risa continuent leur cheminement pour que cesse cette tuerie de jeunes et à la toute fin du volume, une lueur d’espoir apparaît et nous en saurons plus en lisant le quatrième tome.

En fin de compte, j’ai bien aimé mais sans plus. Trop d’annonces publicitaires et beaucoup moins d’action.

Du même auteur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire