vendredi 17 juin 2016

Amadis, Emmanuelle - Sarangins tome 5 Zar


Éditions Sharon Kena
Publié en 2015

Adulte, érotisme, science-fiction, littérature française

Résumé

Pour Qivia et Paméla, Zar a assoupli les règles du Cerdhe, il a permis à Karen d'accéder à leur bâtiment, et l'a même autorisée à un bref passage dans leur complexe pour assister au mariage de sa sœur.
Il sait qu'elle n'est pas son Chèile, mais c'est plus fort que lui, il se sent irrémédiablement attiré par cette femme, et c'est pour lui plaire qu'il a commis la plus impardonnable des erreurs : il l'a laissée sans protection, ce dont s'empressent de profiter leurs adversaires.
Une fois de plus, il va bousculer leurs règles, établies lors de leur arrivée sur Terre. Uniquement animé par ses émotions, il va la sauver d'une mort imminente, faisant appel à tous les moyens Sarangins à sa disposition, au risque de précipiter sa mort.
Mais a-t-il raison de s'obstiner? Et s'il parvient à la sauver, quel sera leur avenir?
Celui de Karen serait tout tracé, elle resterait à jamais leur prisonnière, elle en apprendrait trop sur eux durant sa convalescence pour être autorisée à sortir un jour de leur monde.
Dans ces circonstances, Zar a-t-il encore une chance de pouvoir l'aimer comme il le souhaite si ardemment?

Mon avis

Enfin, Paméla a réussi à convaincre sa sœur qu’elle était faite pour vivre avec Qivia et Karen s'est entendue avec Zar afin de lui accorder son émancipation pour que les procédures soient les plus courtes possible du point de vue légal.

Par exemple, ce à quoi elle ne s’attendait pas, c’est que les anti-sarangins s’en prennent à elle et c’est Zar qui va se sentir coupable de tout ce qui arrive, car il aurait dû malgré son entêtement, la protéger.

Je ne veux pas brûler le « punch » de l’histoire en vous le racontant afin que vous vous fassiez vous-même une idée de ce 5e volume qui pour ma part ne m’a pas emballé plus qu’il le faut. La sauce commence à être allongée quoique comme pour le dernier tome, les prémisses du prochain sont déjà en marche.

Il est certain que je continuerai à lire cette saga, mais l’engouement du début n’est plus là.

De la même auteure

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire