dimanche 2 août 2015

Castle, Angela - Les guerriers de Kelon tome 1 Le ravissement d'Alice

Éditions Whiskey Creek Press LLC
Paru en août 2013

Adulte, érotique, fiction, littérature australienne


Résumé

Jeune géologue qui trouve les pierres plus intéressantes que les hommes, Alice va vite comprendre à quel point elle se trompe.

Lorsqu'une sonde s'écrase sur la Terre près de son site de fouilles, Alice Clarkson pense qu'elle a atteint, avec la découverte d'une météorite, le point culminant de sa carrière de collectionneuse de pierres précieuses.

Seulement voilà, il ne s'agit pas vraiment d'une météorite. C'est une sonde extraterrestre conçue pour capturer des êtres vivants ; notamment des êtres vivants de sexe féminin.

Enlevée et exposée à la vente sur le marché aux esclaves d'une galaxie lointaine, Alice ne tarde pas à découvrir les plaisirs de la captivité dans les bras de l'extraterrestre le plus séduisant qu'elle ait jamais vu.

Kerr, haut commandant des guerriers Kelon en charge de l'attaque du marché aux esclaves, va tomber sur un petit trésor humain qu'il va aussitôt vouloir garder pour lui tout seul.

Mon avis

Un roman érotique sentimental. Effectivement, dans ce livre-ci nous sommes loin des « Cinquante nuances de Grey », car Kerr, cet extraterrestre Kelon est doux et gentil.

Lorsqu’avec son équipe, ils attaquent le marché aux esclaves des Methrills et qu’il voit Alice, il la veut et la gardera.

Sur Kelon, le rite d’accouplement est seulement un acte pour procréer, alors qu’elle sera la surprise de Kerr lorsqu’il verra son petit être prendre plaisir à leurs ébats. Lorsque le guérisseur Solron examine Alice à son arrivée et qu’il palpe sa peau et aperçoit les vaisseaux sanguins, il lui demande si elle éprouve beaucoup de sensations, et comme elle lui dit que oui, il la pinça délicatement pour observer sa réaction, alors Kerr lui fait promettre de garder cette information privée.

Les génitrices de cette planète sont costaudes, presque aussi grande que leurs mâles, c’est pourquoi Alice, malgré ses rondeurs est pour Kerr une très belle femme qui sur terre, n’a rien de plus spéciale que les autres.

J’avoue que j’ai pris plaisir à lire ce livre d’une centaine de pages et que je lirai avec plaisir la suite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire