dimanche 8 mars 2015

Patneaude, David - Epitaph Road


Éditions City
Parution en septembre 2012

Dystopie, Fiction, Jeunes adultes, Littérature américaine

Résumé

En 2067, une mystérieuse maladie a anéanti 97 % de la population masculine. Le système et l'ordre mondial se sont effondrés et les femmes ont pris le pouvoir total. Depuis, les grands problèmes de société ont été éliminés : pauvreté, criminalité, guerres, famines ne sont que de lointains souvenirs.
Mais il y a un important prix à payer pour cette utopie. A 14 ans, le jeune Kellen le sait bien puisqu'il fait partie de la minorité masculine qui a été asservie. Ses choix de vie et de carrière sont sans cesse limités et contrôlés.
Et quand des hommes tentent de reformer des groupes, la maladie réapparaît. Et si cette effrayante peste n'avait rien de naturel et n'était pas due au hasard?

Mon avis

Nous sommes en 2067, le jeune Charlie, sa sœur Paige et leur mère fuient l’endroit où ils habitent. Les enfants ne savent pas pourquoi, mais cette dernière oui. C’est en écoutant la radio que Charlie apprend aux nouvelles qu’il y a une épidémie mortelle qui touche toute la population masculine. Leur père n’est pas avec eux, réussira-t-il à sortir de Seattle et venir les rejoindre au lac?

Nous faisons ensuite un bond de 30 ans où nous nous retrouvons avec des femmes qui gouvernent dans tous les pays. J’ai eu de la difficulté à dénouer les fils de l’histoire et c’est par la tante Paige que j’ai compris qui est Kellen et son rôle dans la société, car pour la suite, c’est avec cet adolescent et ses deux amies Tia et Sunday que nous découvrons ce qui se passe dans ce monde géré par des femmes.

Personnellement, je n’en garderai pas un souvenir impérissable, mais j’ai bien aimé sans plus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire