dimanche 17 août 2014

Pellerin, Fred - Il faut prendre le taureau par les contes!



Éditions Planète rebelle
Parution : juin 2003
Conte québécois

Présentation de l’éditeur

Les contes de Fred Pellerin ont ceci de particulier qu'ils sont véridiques, en général... Véritables, comme des contes de faits, hauts et forts, qui parlent d'eux-mêmes et qui sont d'ailleurs trop beaux pour ne pas être vrais. Si les histoires de son premier recueil faisaient le tour des amours de la belle Lurette, en voici d'autres, comme rénovées d'un hier encore récent, qui rapportent l'âme de Babine, le fou du village.

Des découpures de journées, des légendes en pièces, qui se cousent et secouent pour donner à voir et à entendre une histoire qui en dit long sur un homme qui avait le dos large.

Mon avis

Encore une fois, ce cher Fred m’a fait rire aux larmes avec le « vous pareillement » de Babine lors de sa visite du jour de l’An avec Brodain Tousseur chez monsieur le curé.

Dans ce livre de contes, nous avons un Saint-Elie à toutes les sauces, tout dépend de ce que notre conteux veut nous parler.

J’adore le lire, car cela apporte un petit plus dans ses jeux de mots, comme : Trop, c’est passé. L’entendre le dire me fait penser à quelqu’un qui a un accent alors que le lire, ça enrichit le sens de son récit.

Il commence fort avec les dentiers de sa grand-mère et ensuite avec le bébé qui dit : « Tracteur » comme premier mot au chapitre : La tâche de naissance, oui, oui, vous avez bien lu tâche avec un accent circonflexe. Je me demandais où cela allait me mener, mais il ne faut pas oublier que j’étais à Saint-Elie de Question et j’ai fini par comprendre.

Tout ça pour vous dire qu’avec Fred Pellerin, le voir en spectacle ou lire ses écrits me fait toujours passer un superbe moment.


Je le sais, j’ai un gros parti pris pour lui et je lui décerne mon coup de  pour ce mois-ci.


2 commentaires:

  1. Lu et écouté il y a un bon bout et j'ai encore souvenir d'un excellent moment. J'adore Fred.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Il ne me reste qu'à le voir en spectacle et visiter St-Elie-de-Caxton. Merci de ta visite Sue.

      Effacer

commentaire