lundi 4 août 2014

Kleinbaum, Nancy H. - D.A.R.Y.L.


Édition Le Livre de Poche
Parution : février 1986
Science fiction,

Présentation de l’éditeur

Daryl est un charmant petit garçon de dix ans. Ses parents adoptifs l'adorent, son ami Turtle aussi. Mais ils lui trouvent quand même quelque chose de bizarre...

D'un côté cet enfant ne sait rien ce qui est normal puisqu'il a perdu la mémoire. Mais de l'autre... Eh bien, de l'autre, il accomplit des prouesses extraordinaires, de nature, il faut bien l'avouer, presque surhumaine. Et il est toujours si grave, si sage...

Hélas! La vérité est encore beaucoup plus extraordinaire que tout ce qu'ils avaient pu supposer. Leur amour pourra-t-il résister à des révélations aussi terribles ?

Pauvre petit Daryl, lui qui pour la première fois avait connu la joie d'avoir un foyer. Lui qui naissait, en quelque sorte, à la vie.

Mon avis

Je viens tout juste de terminer cette histoire avec une impression de déjà lu. Je ne sais si j’ai vu le film ou lu le livre, mais j’étais en pays de connaissance et comme il était court à lire, j’ai décidé de le continuer.

Le jeune Daryl est en voiture avec un homme, ils sont poursuivis, vont très vite et ils ont un gros accident. L’automobile tombe dans un précipice, Daryl est éjecté et le véhicule explose. Amnésique, il est trouvé par Mable et Mattie Bergen, un couple de personnes âgées qui décident de le garder, mais lorsque la dame décède, son mari ne se sent pas capable de s’occuper du garçon et va le porter aux autorités à la mairie qui, eux, sauront bien où l’envoyer.

Il est placé dans une famille qui espère pouvoir l’adopter tout en sachant qu’à un moment donné, ses parents naturels qui doivent certainement le rechercher, viendront le leur enlever. De son côté, Daryl est très ordonné, il écoute à la lettre tout ce qu’on lui dit, mais son ami Turtle lui explique que des enfants, ça doit désobéir, tenir tête pour que les parents sentent qu’eux les enfants ont besoin d’eux.

Mais arrive le jour tant craint où l'on vient leur enlever. C’est en larmes que Joyce et Andy Richardson le voient partir et que dire de la peine de son ami et voisin Turtle.

L’histoire est loin d’être finie et c’est une aventure palpitante que nous vivrons avec Daryl, et ce, jusqu’à la toute fin. J’aime bien le genre fiction et je ne suis pas déçue du tout de ma lecture.


Ce livre est tiré du film portant le même nom. Barret Oliver joue le rôle de Daryl.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire