mercredi 16 juillet 2014

Tremblay-D'Essiambre, Louise - Les années du silence 4.- La destinée


Éditions Guy Saint-Jean
Parution : Octobre 2000
Littérature québécoise

Présentation de l’éditeur

L’histoire de Cécile et des siens est loin d’être terminée… Ce quatrième tome des Années du silence poursuit l’épopée de cette famille au destin inhabituel à travers François, petit-fils de Cécile, qui a choisi, à la suite de ses propres déboires, de devenir travailleur de rue. Un métier qui, en même temps qu’il l’inspire, lui fait revivre des moments pénibles de sa jeunesse mouvementée.

Il y a aussi Sébastien, un adolescent frondeur à qui la vie n’a fait aucun cadeau… Amer, déçu, blessé, il a choisi la rue parce que personne ne l’a choisi. Emmêlée à l’histoire de Cécile et Jérôme, il y a donc celle de François et de Sébastien. Il y a aussi l’histoire de tous les Sébastien que la vie semble rejeter…

La Destinée est le quatrième tome très attendu, des Années du silence. Une histoire d’amour et d’espoir qui nous permet un regard privilégié dans un monde que nous refusons parfois de voir : celui des jeunes et de l’itinérance, les jeunes et leurs difficultés, leurs déceptions, leurs espoirs et leurs rêves…

Mon avis

Déjà rendu au 4e livre et l’histoire continue de nous tenir, nous happer. Dans ce celui-ci, l’intrigue est scindée en trois, avec Cécile et Jérôme, François et Marie-Hélène et un petit nouveau Sébastien, ce jeune adolescent malmené par la vie qui a décidé de vivre dans la rue. Il ne peut faire confiance à personne ayant été abandonné par sa mère. Son père disait de lui et de son frère Maxime qu’ils sont des « crisses de tapettes ».

Nous retrouvons toujours avec plaisir Cécile et Jérôme maintenant septuagénaires avec la maladie qui s’installe insidieusement malgré leur projet de cidrerie.

Et François qui est devenu travailleur de rue, marié à la belle Marie-Hélène. Ils désirent tellement avoir un enfant qui n’arrive pas. Sa santé va moins bien, il est plus fatigué que d’habitude, mais cela ne l’inquiète pas trop. C’est vrai qu’il travaille tard, est souvent dehors sous la pluie et cela peut expliquer, cette toux qui pour une deuxième année, revient et ne le lâche pas.


La suite de cette saga est tout aussi intéressante sinon plus, que les trois premiers tomes.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire