lundi 23 juin 2014

Cook, Robin - Vertiges

Éditions Domino
Parution : 1982
Thriller médical

Présentation de l’éditeur

Blouses vertes, laque blanche et appareillage de pointe. Odeur douceâtre de l’éther et de l’angoisse. Intrigues et star-system : le CHU Hobson n’est en rien différent des autres hôpitaux. Sauf que des jeunes femmes y sont victimes d’étranges vertiges après de banals examens gynécologiques. Et que leurs symptômes s’accompagnent d’anomalies cérébrales inexplicables, repérables seulement par le scanographe révolutionnaire du Dr Martin Philips, le chef du service de neuro-radiologie. Le Dr Philips va essayer de reconstituer l’histoire de chacune de ces malades. Mais chaque fois qu’il croit avoir retrouvé la trace de l’une d’elles, la jeune femme disparaît, ou, plus étrange encore, son cerveau disparaît…

Bravant les pressions ouvertes et occultes tendant à le faire renoncer, au risque de sa carrière et de sa vie, Philips et sa collaboratrice vont tenter de résoudre l’énigme, jusqu’à la découverte de la vérité, l’effrayante vérité…

Quel monstre technologique se nourrit de ces jeunes patientes, tapi dans les entrailles aseptisées du Centre médical Universitaire Hobson?

Mon avis

Voilà plusieurs années que je n’avais pas lu de Robin Cook, pourtant c’est un genre littéraire qui m’a toujours plu. Comme je ne savais quoi lire, en fouillant dans ma bibliothèque, mes yeux sont tombés sur ce livre et je me suis dit : « Pourquoi pas? »

Katherine Collins, une étudiante, se rend à l’hôpital au service de gynécologie pour avoir son dossier médical complet, car elle retourne chez elle pour voir son médecin de famille. Elle ne va vraiment pas bien. Elle ressent des vertiges, sa vision est trouble, elle souffre de maux de tête et il y a toujours cette odeur nauséabonde qui lui monte au nez. Elle n’est pas la seule dans cette situation, Lisa Marino, Kristin Lindquist, Lynn Anne Lucas présentent également les mêmes symptômes.

Le docteur Martin Philips cherche à savoir ce qui se passe avec ces jeunes femmes, mais il n’arrive plus les contacter, car elles ont disparu. Son amie et consœur la docteure Denise Sanger étudie avec lui ces cas.

En parallèle, le docteur Philips travaille sur un projet qui pourrait révolutionner le monde médical avec William Michaels, un génie de l’informatique qui dirige la nouvelle Division de l’Intelligence artificielle de la Faculté et qui met au point un logiciel programmé pour lire les radios avec beaucoup moins de risques d’erreurs que les radiologues.

En plus de toutes ces disparitions, il y a le docteur Mannerheim qui opère des patients au cerveau pour absolument rien et Marino en est même morte.


Qu’ont en commun toutes ces situations, pour le savoir, il faut lire ce livre et vous verrez que toutes les pièces du « puzzle » s’emboîtent dans un dernier rebondissement final.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire