lundi 7 avril 2014

Pronovost, Johanne - Caps d'acier et talons hauts

Éditeur : Éditions de Mortagne
Parution : Mars 2014
Genre : Chick Lit

Résumé

Après mes études, je me voyais déjà comme la plus grande designer en aménagement paysager de Montréal! Bon, je vous l’accorde, je visais haut. J’ai frappé un mur, aussi… Malgré l’offre incroyable que me faisait ma directrice de stage, j’ai décidé de suivre mon beau Louis ans un trou perdu… en Outaouais!

Ah, l’amour, ce que ça peut nous pousser à faire…

Résultat : trois ans plus tard, je suis juste bonne à shaker des gallons de peinture dans un ProRéno pis à chialer contre ma vie plate.

Mais j’ai pas dit mon dernier mot! Avec ma persuasion légendaire, je parviens à convaincre le boss de Louis de m’engager sur son projet, où je commence en bas de l’échelle, à clouer des planches de patio.

Maintenant, malgré que je respire le bonheur, mon chum, lui n’est plus capable de me sentir. Pas question que j’accepte notre rupture si facilement! Même si je dois dormir dans une tente, me laver sur le chanter et cruiser en caps d’acier, je vais réussis à le reconquérir.

C’ici la fin de l’été, Louis verra à quel point je suis exceptionnelle, parole d’Élizabeth Morin! Mais qu’arrivera-t-il si mon charme ne fait pas effet sur la bonne personne?...

Mon avis

Wouah… Dans la lignée des Rafaëlle Germain et Amélie Dubois, on peut ajouter maintenant Johanne Pronovost avec son genre bien personnel. Ici, nous ne retrouvons pas un groupe de « poupounes », mais une fille qui vit avec son « chum » depuis 3 ans et dont le couple bat de l’aile, car Élizabeth n’est pas heureuse à son travail et elle pourrit la vie de son amoureux en chialant continuellement contre ses clients.

Elle décide donc de changer d’emploi et réussit à se faire engager chez Côté cour, Côté jardin au même endroit où son beau Louis travaille, mais c’est trop tard, il n’en peut plus et lui annonce comme ça au travail devant tous les autres, qu’il la quitte, qu’il ne l’aime plus.

Éli est anéantie et va en pleurs rencontrer son employeur en lui expliquant la situation afin qu’il ne la congédie pas et demande à être transférée sur un autre chantier (car Louis lui avait dit que le patron ne voulait pas de couple, d'histoire de cœur et surtout, tenir secrète leur relation), mais JP ne veut pas la perdre comme employée et l’envoie tout simplement avec les paysagistes du même chantier.

J’ai lu ce roman en une journée, juste pour dire comment j’ai aimé. Une superbe histoire qui détend et nous fait rire, car il faut se rappeler que nous sommes dans un milieu de gars.


J’allais oublier, la couverture du livre; d’habitude, cela n’a aucune importance pour moi, mais celle-ci, elle est venue me chercher, elle est plus que ravissante; très spéciale, chapeau à Alain Massicotte.

Lu dans le cadre d'un service de presse avec 

                                                                               

2 commentaires:

  1. je ne connais pas cet auteur
    çà a l'air bien sympa
    Missnefer

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Une auteure à retenir le nom, j'ai déjà hâte à ses prochains livres.

      Effacer

commentaire