samedi 7 décembre 2013

Champagne, Samuel - Recrue


Éditions de Mortagne, 2013
Collection Tabou
304 pages
ISBN 978-2-89662-278-8

14 ans +, jeunes adultes

Quatrième de couverture

Une recrue… Voilà comment Thomas se sent. Un nouveau, un débutant. Dans un univers qu'il ne connaît pas et qui lui fait très peur : celui de l'homosexualité.

Alors que Maxence, fraîchement débarqué d'Angleterre, semble s'intéresser à lui, Thomas se pose bien des questions. Leur relation déborde-t-elle du cadre de l'amitié? Max, ce sportif populaire, peut-il réellement être gai? Il n'en a pourtant pas l'air…

À seize ans, Thomas a de la difficulté à le croire, mais il finit par l'admettre : il aime les hommes. Déjà que son quotidien n'est pas simple, alors que sa passion pour la danse attire sur lui les propos homophobes de ses camarades, l'avenir s'annonce encore plus compliqué… Quant à Max, il s'ennuie de la liberté d'agir qu'il avait à l'étranger, et de ses amis qui l'acceptaient tel qu'il est. Osera-t-il s'afficher ouvertement de nouveau?

Ensemble, les deux garçons découvrent le véritable amour. Pourquoi se cacher quand ce qui nous anime est si beau, si enivrant ? Pour s'affirmer, il faut être prêt à affronter le regard des autres. Un regard souvent dur et rempli de jugements…

Environ 5 % de la population mondiale est homosexuelle.
Mais trop peu de jeunes admettent leur différence, de peur d’être rejetés. L’histoire de Maxence et de Thomas nous permet de constater les nombreuses embûches que rencontrent les adolescents lorsqu’ils découvrent que leur orientation sexuelle est contraire à la « norme ». Dans une société qui se dit moderne et ouverte d’esprit, des efforts sont encore nécessaires afin que les tabous entourant l’homosexuali masculine disparaissent.

Mon avis

Thomas, dans la quinzaine, se sent différent des jeunes de son âge. Les filles ne l’intéressent pas et il ressent de bizarres fourmillements en présence de Maxence. Pourquoi? Que lui arrive-t-il? Il ne sait pas et se pose beaucoup de questions. Il n’a presque pas d’amis à l’exception des personnes qui suivent des cours de danse avec lui et en classe, il est toujours seul.

Maxence, quant à lui, sait qu’il est homosexuel et n’a pas peur de le montrer. Du moins ça, c’était avant, quand il habitait en Angleterre. Ici au Québec, c’est autre chose.

Mais, voilà que Max, remarque Thomas et désire s’en rapprocher, s’en faire un ami, pourtant il est bien entouré avec sa gang du soccer et Thomas ne croit pas qu’un si beau garçon peut s’intéresser à lui et quand il entendra tout ce qu’il se dit sur son dos, il ne voudra plus lui parler.

L’auteur a su avec finesse nous expliquer à travers une belle histoire romancée, ce que vivent les « gays », eux qui n’ont pas choisi cette orientation sexuelle, leur peur de s’avouer ce qu’ils sont et de le dire aux autres, de l'annoncer aux parents, à la famille, de parler de leur différence et de ce qu’ils vivent dans leur quotidien en se faisant traiter de « pédale, maudite tapette, etc. ».

Honnêtement, ce livre n’était pas dans mes choix de lecture, mais comme on me l’a offert dans le cadre d’un partenariat avec les
 et que j’adore lire, je me suis dit : « Pourquoi pas… » et à ma grande surprise, je l’ai dévoré et lui décerne un gros coup de .

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire