lundi 20 mai 2013

Summers, Laura - Un coeur pour deux


Éditions de Mortagne, 2013-05-20
288 pages
ISBN 978-2-89662-251-1

Romans jeunes, fiction

Quatrième de couverture

À quatorze ans, Becky rencontre les mêmes problèmes que beaucoup d’adolescentes : un petit frère trop collant, une mère surprotectrice et des camarades de classe vraiment détestables. À la différence qu'elle doit affronter un défi de taille qui n'est pas le lot de plusieurs : une greffe du cœur.

Pas facile de s’adapter à cette nouvelle vie quand les germes te terrorisent et que des idiots racontent n’importe quoi sur ton compte, allant jusqu’à te surnommer Miss Frankenstein ! Heureusement que Léa, Julie et Alicia sont là pour épauler Becky... du moins, jusqu’à ce que leur amie devienne un peu étrange !

En effet, depuis l'opération, la jeune fille adooore le beurre d’arachides (qu'elle avait auparavant en horreur !), joue au hockey comme une pro et a tendance à remettre les gens à leur place de façon, disons, pas mal violente ! Aussi, des images de personnes et de lieux inconnus apparaissent dans son esprit. Que signifient-elles ? Mystérieusement attirée par un parc de l'autre côté de la ville, Becky y fait la rencontre de Sam, un beau garçon qu’elle a l'impression de déjà connaître. Pourra-t-il l'aider à retrouver cette maison aux volets verts qui surgit constamment dans sa tête ?

Pour redevenir elle-même tout en apprivoisant sa nouvelle vie, Becky devra réussir à percer le mystère de ce cœur qui bat maintenant en elle.

Ce que j’en pense

La jeune Becky subit une transplantation cardiaque et à la suite de cette opération ce qui lui arrive est assez bizarre. Je ne veux pas parler du harcèlement subi en classe, mais qu’elle devient vindicative et qu’elle délaisse ses amies. Elle a des agissements différents depuis son hospitalisation, des pensées qu’elle n’ose confier à personne. Sa rencontre avec Sam va changer sa vie.

L’auteure a abordé ce sujet d’une manière fantaisiste et a su soutenir notre intérêt jusqu’à la toute fin quoiqu’il y ait eu des événements un peu gros à avaler (enfin, tout dépend comment on voit les choses).

Malgré cela, j’aime bien ce genre d’écriture qui, à travers une histoire romancée, porte à réflexion sur des circonstances plus tristes qui peuvent survenir dans une vie et la façon de s’en sortir.

Un livre pour les jeunes dont je conseille la lecture autant à la maman qu'à la grand-mère et qui pourrait amener à une belle discussion.

Un merci tout spécial à Mme Marie-Claire Borgo des  qui m'a fait parvenir ce livre.
     

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire