samedi 11 mai 2013

David, Michel - Chère Laurette 4. La fuite du temps


Les Éditions Hurtubise HMH, 2009
552 pages
ISBN 978-2-89647-173-7 (v.4)

Roman historique québécois

Quatrième de couverture

Le maire Drapeau a décidé de mettre Montréal au monde entier. Il se lance dans les grands projets en creusant le métro d’un côté et, de l’autre, en créant une toute nouvelle île dans le fleuve pour accueillir l’Expo. En cette année inoubliable, plusieurs occasions s’offriront aux enfants de Laurette pour se prouver aux yeux des autres.

Si la plupart des membres de la famille Morin arrivent à tirer leur épingle du jeu, la malchance s’acharne sur le couple. La honte vient les accabler et des rumeurs courent : la Dominion Oilcloth démolirait une partie du quartier où Gérard et Laurette habitent depuis trente-deux ans.

Ce que j’en pense

Je suis toujours triste lorsque je termine la lecture d’une saga et cette fois-ci ne fait pas de différence même si Laurette ne m’est pas sympathique.

Tout au long de sa vie, elle a été une femme rancunière, jalouse, têtue, impulsive et vulgaire à bien des occasions avec son franc-parler, mais il faut lui donner que, lorsqu’elle prend le temps de réfléchir à ses agissements, elle n’hésite pas à faire marche arrière et sans s’excuser en bonne et due forme, elle agit de manière à se faire pardonner. Malgré la panoplie de ses défauts, elle sait être généreuse avec les siens et elle a bien élevé ses enfants.

Gérard qui m’a toujours semblé être un doux nous a montré une facette différente de lui dans ce volet. C’est un homme qui n’a pas le pardon facile surtout quand il s’agit du comportement d'un des siens. Il faut sauver la face, qu’est-ce que les voisins pourraient penser d’eux s’ils savaient tout?

Donc, dans ce tome, l’histoire se déroule de 1966 pour se terminer en 1982 lors d’une fête familiale. Bien des émotions m’ont parcouru avec ce qui est arrivé à Carole. Ces passages m’ont particulièrement touché et l’intervention de Richard et Jocelyne, a réussi à m’émouvoir jusqu’aux larmes.

Jean-Louis, le vieux garçon pingre, nous a réservé également toute une surprise. Gilles s’est marié et la vie de Denise suit son cours avec Pierre et leurs trois enfants.

Sans être un réel coup de cœur, j’ai tout de même dévoré cette série qui a su me plaire malgré tous les travers que j’ai pu trouver à cette chère Laurette. À lire absolument.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire