mercredi 8 mai 2013

David, Michel - Chère Laurette 3. Le retour


Les Éditions Hurtubise HMH, 2009
520 pages
ISBN 978-2-89647-172-0 (v.3)

Roman historique québécois

Quatrième de couverture

En 1956, le Québec se rend aux urnes pour réélire Duplessis à la tête de la province et, un an après l’émeute Richard, le Canadien se rend en finale de la coupe Stanley. Voilà déjà trois ans que Gérard est entré au sanatorium et que la famille Morin se démène pour payer ses comptes. Par fierté, Laurette a toujours refusé l’argent que sa parenté lui offrait, préférant travailler de longues heures à la biscuiterie Viau pour subvenir aux besoins de sa famille. Naturellement, tous les enfants se serrent les coudes… enfin, presque tous.

Jean-Louis, qui a toujours été le préféré de sa mère, passe de plus en plus de temps avec son ami Jacques Cormier, et quitte l’appartement familial du jour au lendemain. Richard, parfumé à l’Old Spice et le « coq » enduit de Brylcream, cherche désespérément à attirer l’attention des filles. Quant à Denise, elle a le cœur en peine depuis que son beau banquier l’a laissée sous prétexte que son père est tuberculeux.

Ce que j’en pense

En 1956-57, la famille Morin n’est pas plus riche qu’avant, mais au moins Gérard sort du sanatorium et sa santé va beaucoup mieux. Laurette peut enfin laisser son emploi chez Viau.

Les enfants continuent à travailler à l’exception de Gilles et Carole qui poursuivent leurs études. C’est Jean-Louis qui donne bien des tracas à sa mère. Qu’il est bizarre, celui-ci?

Est-ce que Denise se fera un nouvel amoureux? À 23 ans et toujours seule, sa mère s’en inquiète beaucoup. Richard n’a pas encore changé, toujours aussi farceur et agaçant, surtout pour faire enrager Jean-Louis et sa mère, ce qui lui vaut parfois des taloches à lui arracher la tête du cou.

Ce troisième volet se termine par une épreuve, bien oui, encore autre chose. Pauvre Laurette, cela va-t-il en finir d’aller mal?

Je ne trouve pas Laurette plus agréable, mais au fil des pages j’apprends à la connaître et je peux voir qu’elle a le cœur à la bonne place comme on dit souvent. Sur ce, je m’empresse de continuer avec le dernier tome de cette superbe saga.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire