dimanche 5 mai 2013

David, Michel - Chère Laurette 2. À l'écoute du temps


Les Éditions Hurtubise HMH, 2008
549 pages
ISBN 978-2-89647-109-6 (v.2)

Roman historique québécois

Quatrième de couverture

Laurette et Gérard sont à l’aube de la quarantaine. La vie a bien peu changé depuis leur mariage, vingt ans plus tôt. Sans grandes ambitions, Gérard travaille toujours à la Dominion Rubber tandis que Laurette s’occupe tant bien que mal de la maison et des devoirs des enfants.

Costaude et caractérielle, elle ne s’en laisse pas imposer par personne : ni son mari ni sa belle-mère, dont elle doit essuyer les inévitables critiques, ni le curé, qui aura le culot de l’accuser « d’empêcher la famille », elle, mère d’une famille de cinq enfants!

Un peu grassette mais déterminée à retrouver sa taille de jeune fille, Laurette tente de perdre du poids en se privant de sucre lors du carême. Mais rien n’y fait. Même les balances conspirent contre elle!

Ce que j’en pense

Début 1952, c’est Maurice Duplessis le premier ministre du Québec et Camillien Houde le maire de Montréal. Gérard et Laurette habitent sur la rue Emmett depuis leur mariage et celui-ci travaille depuis plus de 20 ans à la Dominion Rubber.

Les enfants ont grandi. Jean-Louis et Denise gagnent maintenant leur vie tout en restant chez leur parent. Les trois derniers, Gilles, Richard et Carole vont à l’école au primaire et Richard n’a pas changé, il donne toujours du fil à retordre à sa mère.

Une bien grosse épreuve arrive chez les Morin et c’est là que l’on découvre quel genre d’enfants ils sont. Jean-Louis, le chouchou à sa maman est pingre et égoïste, mais les autres sont généreux et ont le cœur sur la main.

Presque tout au long de ma lecture, encore cette fois-ci, j’ai trouvé Laurette antipathique, mais à la toute fin, elle a su m’émouvoir et j’ai vu cette femme avec un œil différent. Peut-être que le troisième volet parviendra à me la faire apprécier.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire