mercredi 10 avril 2013

James, E. L. - Cinquante nuances plus claires



Éditions J.C. Lattès, 2013
594 pages
ISBN 978-2-7096-4254-5

Roman contemporain érotique

Quatrième de couverture

Cinquantes nuances plus claires, le dernier tome
de la célèbre trilogie Fifty Shades.

À présent réunis, Ana et Christian ont tout pour être heureux : l’amour, la fortune, et un avenir plein de promesses. Ana apprend à vivre dans le monde fastueux de son M. Cinquante Nuances sans perdre son intégrité ni son indépendance tandis que Grey s’efforce de se défaire de son obsession du contrôle et d’oublier son terrible passé.

Mais bientôt, alors que tout semblait leur sourire, le destin les rattrape et leurs pires cauchemars deviennent réalité…

Un happy end est-il possible pour Grey et Ana ?

Ce que j’en pense

Je suis triste, Ana et Christian vont me manquer. Depuis tout près d’un mois qu’ils font partie de mon quotidien, j’ai appris à les aimer et surtout à me convaincre que Christian est fondamentalement bon malgré son côté sadomasochiste. Vous savez, un roman à faire rêver au prince charmant sur son beau cheval blanc (si l'on ne pense pas à son penchant malsain).

Ce troisième tome, c’est encore plus que les deux premiers. Tout d’abord, il y a une bonne intrigue et nous cherchons à savoir qui est complice de la personne qui s’en prend à Christian et à sa famille.

Il y a Ana qui s’affirme de plus en plus, mais, toujours ce petit mais qui me revient, à cause du côté « eau de rose », des descriptions trop en détail de leurs relations sexuelles et surtout en abondance (cela devient redondant à la longue).

Comme je l’ai déjà dit, je critique, mais je n’ai pu m’arrêter de le lire et malgré tout, j’ai aimé quand même et je ne regrette pas ma lecture. C’est une trilogie « hot, hot, hot ».


2 commentaires:

commentaire