samedi 27 avril 2013

David, Michel - Chère Laurette 1. Des rêves plein la tête


Les Éditions Hurtubise HMH, 2008
568 pages
ISBN 978-2-89647-098-3 (v.1)

Roman historique québécois

Quatrième de couverture

En 1930, le jeune Laurette Brûlé, 17 ans, et toute sa famille vivent pauvrement dans la paroisse Saint-Vincent-de-Paul de Montréal. Alors que la crise économique frappe et fait ses ravages, chacun doit se sacrifier et prier pour la venue de jours meilleurs.

Volontaire et déterminée, Laurette soutient sa famille même si elle meurt d’impatience de s’affirmer. Bercée par ses rêves de liberté, la jeune femme sera toutefois vite rattrapée par la réalité : maternités successives, fins de mois difficiles, tâches ménagères et surtout désapprobation constante de sa belle-mère. N’en faisant qu’à sa tête, Laurette tiendra son rôle d’épouse et de mère chrétienne comme elle l’entend. Et gare à qui viendrait la contredire!

Ce que j’en pense

Nous découvrons Laurette l’année de ses 17 ans lorsqu’elle voit le beau Gérard Morin qui habite en pension chez des voisins. Nous sommes en 1930 et la vie est loin d’être facile à Montréal durant ces années de crise.

Rien ne peut empêcher Laurette de se faire remarquer par ce bel homme et après une bonne année de fréquentation, il la demande en mariage. Elle qui croyait trouver la liberté en se mariant, s’aperçoit bien vite qu’avec 5 enfants ce n’est pas possible.

Bien que cette histoire me plaît beaucoup, je me surprends à ne pas trop aimer Laurette, pas que je la déteste non, mais je la trouve trop excessive, trop tout… Elle m’énerve royalement que je devrais dire. Bizarre n’est-ce pas, ce sentiment d’ambigüité que je ressens?

      

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire