dimanche 3 février 2013

Bergeron, Claire - La Promesse d'Émile


Éditions du Club France Loisirs, 2012
avec l’autorisation des Éditions JCL
478 pages
ISBN 978-2-298-05842-0

Roman contemporain québécois

Quatrième de couverture

Alors que son père est sur le point de franchir les portes de la prison où il a été détenu, Émile l’attend, la rage au cœur, mais aussi avec l’espoir de voir enfin l’approbation dans ses yeux. Mais la rencontre tourne mal et Émile poignarde son père qui mourra des suites de sa blessure.

Il y a plus de quinze ans, c’est encore adolescent qu’Émile a fui le foyer régenté par cet homme abusif et violent, promettant à sa mère et à ses sœurs de venir les sauver de l’enfer. Il a enfin tenu parole mais à quel prix ? Esther, une jeune avocate, est mandatée pour le défendre. Plongeant dans les années de cauchemar de cette famille avec l’aide d’un ancien prêtre, elle comprend peu à peu pourquoi le jeune homme a commis ce geste irréparable. Des révélations bouleversantes…

Ce que j’en pense

L'histoire débute à la sortie de prison d’Ovide, ce monstre qui finit de purger sa peine de deux ans. Il est attendu par son fils Émile qui est là pour lui parler. Sans trop s'en rendre compte, Émile donne un coup de couteau à son père qui en décède.

À la suite de cela, l’auteure nous raconte à travers divers témoignages avant et pendant le procès, tout ce qui s’est passé dans cette famille, et ce, depuis la première journée de fréquentation entre Ovide et la belle Clarice jusqu’à la toute fin du procès.

Je suis toute retournée par cette bouleversante histoire qui m’a émue au plus haut point. Souvent, j’avais la larme à l’œil tellement il y a de souffrances dans ce récit. Mme Bergeron a su toucher une corde sensible en parlant de maltraitance d’enfants, de sévices corporels et de… beaucoup plus encore. Lisez ce bouquin et vous comprendrez.

À propos de la parution de ce livre, j’ai une petite anecdote à raconter à l’effet qu’un commentaire a été laissé sur mon ancien blogue par je ne me souviens plus qui (mais que je crois être de l’entourage publicitaire de l’auteure) et qui m'en recommandait fortement la lecture. J’ai répondu que le résumé ne venait pas me chercher plus que cela. Hé bien! Chère dame, je vous présente mes excuses et j’ajoute que ce récit est un réel coup de .



       


2 commentaires:

  1. Le résumé m'accroche! Je verrai si je serai du même avis que toi si je réussis à mettre la main dessus :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Tu me diras si tu aimes. Beaucoup de mes amies ont adoré.

      Effacer

commentaire