lundi 5 novembre 2012

Schneider, Joyce Anne - Baignade interdite


Éditions : Albin Michel
Pages :    365
ISBN :     2-226-05904-0

Suspense

Quatrième de couverture

Un an à peine que Amanda Hammond, jeune psychiatre, est revenue exercer dans sa ville natale, Grand Cove, station balnéaire ultra-chic.

Ce jour de juin, lorsque la police lui demande d’identifier le corps d’une adolescente, Amanda, bouleversée, reconnaît Kelly Payne, l’une de ses patientes. La tragédie de sa jeunesse resurgit alors dans toute sa violence, elle se souvient : la nuit, des hommes en uniforme, le corps de sa mère retrouvé flottant entre deux eaux. Une mort semblable, jusque dans ses moindres détails, à celle de Kelly.

Coïncidence ? Ou meurtre ? Amanda veut savoir. Avec l’aide de Peter Barron, le médecin-légiste auquel la lient des sentiments ambigus, elle ne va pas tarder à découvrir ce que les somptueuses demeures de Grand Cove dissimulent d’ambitions démesurées et de passions malsaines. Dès lors, sa vie ne tient plus qu’à un fil et se transforme peu à peu en cauchemar.

Quel esprit malade et diaboliquement habile se cache derrière les mises en scène destinées à la terroriser ? Ami ? Voisin ? Relation ? La réponse est là, tout près, enfouie au plus profond de sa mémoire…

Ce que j’en pense

Je découvre Joyce Anne Schneider avec un suspense qui m’a bien plu « Baignade interdite ».

Le rythme est trépidant et l’auteure prend son temps pour placer ses personnages, mais la cadence augmente lorsqu’un meurtre est commis pour ensuite nous présenter d’autres personnages et ainsi nous tenir jusqu’à la toute fin. Ce n’est pas une histoire « gore, ni hard », mais habilement écrite malgré quelques invraisemblances.

J’ai aimé la manière subtile dont l’action est menée. Tout d’abord, Amanda Hammond, psychiatre, doit identifier le cadavre d’une adolescente décédée par noyade et il se trouve que cette jeune fille est sa patiente, en plus d’être une amie et voisine.

Kelly s’est-elle noyée accidentellement, suicidée ou s’agit-il d’un meurtre ? Amanda ne croit pas à la thèse du suicide, ni que son petit ami ne l’ait tué. Alors, que s’est-il réellement passé ?

Pour Amanda, ce décès la touche particulièrement, car sa mère est décédée de la même façon 20 ans auparavant.

Finalement, j’ai bien aimé et je lirais avec plaisir d’autres romans de cette auteure.
                          
  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire