jeudi 27 décembre 2012

Héroux, Caroline - Un coin de paradis


Édition du Club Québec Loisirs Inc.
Avec l’autorisation de Groupe Ville-Marie Littérature Inc.
ISBN QL 978-2-89666-186-2
Publié précédemment sous ISBN 978-2-89649-389-0
291 pages

Roman contemporain québécois

Quatrième de couverture

Au décès de sa sœur, Vivianne, qui n’est encore qu’une jeune étudiante, se voit confier la garde de son neveu. Ce tour du destin l’oblige à changer sa vie radicalement.

C’est dans un environnement inconnu que Vivianne apprendra, au prix de sacrifices immenses, son nouveau rôle de mère. Mais l’affection grandissante du petit Ben et sa rencontre avec Joséphine, une femme qui, sous des dehors bourrus, cache une âme généreuse, lui feront prendre conscience que le bonheur est rarement là où on croit le trouver…

Ce que j’en pense

Vivianne qui étudie en droit à Harvard, doit lorsque sa sœur Suzie et son beau-frère Billy décèdent accidentellement, garder son filleul Ben.

Elle essaie bien de concilier études et travail avec son nouveau rôle parental, mais elle n’y arrive pas. La fatigue, le manque d’argent et assurer le bien-être de Ben est trop pour elle, elle doit trouver une solution et décide de déménager et changer complètement de vie.

Elle déménage à Eden et se cherche un emploi. A-t-elle pris la bonne décision ? Sera-t-elle à la hauteur pour s’occuper d’un jeune garçon de six ans ? Et sa vie amoureuse alors…

C’est ce que vous découvrirez si vous lisez cette petite merveille. Inutile de vous dire que j’ai adoré, car pour un premier roman Caroline Héroux a su jouer avec nos sentiments, toucher nos cordes sensibles et nous émouvoir au plus haut point. Vous ne pourrez qu’aimer aussi, «promesse p’tit doigt».

6 commentaires:

  1. Sur ma liste bien sûr et j'ai lu plusieurs avis positifs. je devrais pouvoir le lire en 2013 hihi!

    RépondreEffacer
  2. J'ai pensé à toi en le lisant et j'étais certaine que tu aimerais le lire.

    RépondreEffacer
  3. Honnêtement, c'est le genre d'histoire qui ne m'aurait pas intéressée au premiers abords. On voit un peu trop souvent des personnages qui se voient obligé de s'occuper de leurs neveux ou nièces. Toutefois ton avis positif sur la plume de cette nouvelle auteure va peut-être me convaincre. Je vais y regarder de plus près.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'espère que tu vas aimer si tu te décides à le lire.

      Effacer
  4. Bonjour Gemma,

    Mon défi La plume au féminin se poursuit au moins jusqu'au 8 mars (et sûrement pour plus longtemps, je suis en train d'y penser). As-tu envie d'y inscrire tes dernières lectures? Merci

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Certainement Opaline, dès que j'ai une minute, je t'écris les liens.

      Effacer

commentaire