lundi 7 avril 2008

Nothomb, Amélie - Acide sulfurique


Éditions: Albin Michel
Pages:     193

Roman contemporain

Quatrième de couverture

"Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus: il leur fallut le spectacle."

Ce que j'en pense

Une télé réalité qui nous fait revivre l'histoire des camps de concentration.

Les rafles avaient lieu n'importe où, on embarquait tout le monde. Seul critère, être humain.

Ensuite la sélection; certains furent choisis comme kapo, les autres furent les détenus.

Imaginez des détenus n'ayant pas de nom seulement un numéro matricule tatoué dans la peau pour les identifier. Seul les kapos avaient un prénom.

Un livre qui se lit d'un seul trait, qui nous tient du début à la fin. Aucune longueur, même je dirais une fin trop rapide.

Une découverte pour moi Amélie Nothomb, une heureuse découverte, c'est le premier livre que je lis d'elle mais certainement pas le dernier.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire