dimanche 25 novembre 2012

Champetier, Joël - La peau blanche


Éditions : Alire
Pages :    241
ISBN :     9-782-92214584-7

Fantastique québécois

Quatrième de couverture

Un soir de la fin de septembre, Thierry Guillaumat, jeune français étudiant à l’UQUAM, et Henri Dieudonné, son ami haïtien, décedent de faire une virée dans les coins chauds de Montréal. L’aventure, qui se voulait sans conséquence, tournera pourtant au drame.

Elles sont parmi nous…

Au cours de l’hiver, Thierry tombe éperdument amoureux de Claire Lefrançois, une énigmatique rousse. La relation qui s’ensuit est loin d’être facile, surtout que Thierry soupçonne Claire de lui cacher un terrible secret.

Elles sont parmi nous…

Quelques semaines plus tard, Henri, fin observateur, se pose plusieurs questions au sujet de Claire et de sa famille. Les hypothèses qu’il soulève choquent profondément Thierry, mais après enquête, ce dernier doit lui aussi se rendre à l’évidence :

Elles sont parmi nous…

Et elles sont mortellement dangereuses !

Ce que j’en pense

J’éprouve de la difficulté à commencer ce billet en référence à cette lecture, soit que je ne trouve pas les mots justes ou peurs d’en dévoiler trop ou pas assez pour capter l’intérêt des futurs lecteurs.

Alors ici, il s’agit de l’histoire de Thierry Guillaumat et de son colocataire Henri Dieudonné, racontée par Thierry sous forme de livre.

Le récit débute lorsque nos deux amis décident de se payer chacun une prostituée lors d’une sortie et évidemment, ce qui s’en suit mène au drame, mais personne ne peut s’en imaginer l’horreur et où cela les conduira.

J’avoue que les premières pages ont été toutes en longueur, mais j’ai persévéré et j’ai bien fait, car ensuite tout au long des chapitres, l’auteur me tient en haleine et j’ai toujours hâte de savoir ce qui va se passer.

Que dire de la fin? Tout simplement imprévisible… Un bon roman où se mélangent mystère, suspense, sexe, horreur et ELLES. Mis à part la lenteur du début, j’ai aimé et j’ai dévoré jusqu’à la toute fin en pensant : « Et si ELLES existent réellement? »

Quant à moi, Joël Champetier est un nom à retenir et je le lirai à nouveau avec plaisir. Si j’avais une note à lui donner pour ce livre, ce serait un 4/5 justement à cause de la lenteur, car j’ai été captivée par l’intrigue.

Pour lire le commentaire d'Allie

          


2 commentaires:

  1. Coucou Gemma !

    Je vois que tu avances pas mal dans l'avancement de ton blog, je suis donc venue te dire un petit coucou d'encouragement ! =D

    Bon week-end et bonne continuation !

    Laura

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Laura, c'est gentil. J'apprécie ton support moral.

      Effacer

commentaire