mardi 5 juin 2012

Tremblay-D'Essiambre, Louise - Mémoires d'un quartier 11 Bernadette la suite


Éditions : Guy Saint-Jean
Pages :    263
ISBN :     978-2-89455-483-8 

Roman contemporain québécois 

Quatrième de couverture 

Les médias parlent sans arrêt des activités d’un nouveau mouvement, le FLQ. Le Québec s’apprête à vivre des événements historiques qui marqueront son histoire. Nous sommes en 1970 et chez les Lacaille, c’est une autre révolution qui se prépare. Voici Bernadette, la suite le onzième tome de la captivante série de Louise Tremblay-D’Essiambre, Mémoires d’un quartier. 

Comme pour se faire écho aux troubles qui agitent la population, Bernadette est, elle aussi, préoccupée. Si l’initiative de Laura de spécialiser l’épicerie semble rendre le commerce plus populaire, l’état de santé de Marcel, lui, ne s’améliore pas. Il y a le comportement de son petit dernier, Charles, qui s’éclipse de la maison aussitôt que l’occasion se présente, Laura qui lui rend visite de moins en moins souvent à cause du refus obstiné de sa grand-mère de côtoyer Bébert Gariépy et son petit Antoine, bien grand maintenant, qui s’est envolé à l’autre bout des États-Unis, en Californie… 

Bernadette commence à en avoir assez de cette situation familiale. Il faudra bien faire entendre raison à Évangeline à propos du jeune Gariépy. Même Marcel, finalement, devra peut-être s’en mêler… 

Ce que j’en pense

Tout comme les dix premiers tomes, j’ai également dévoré celui-ci. Les enfants grandissent et Laura a enfin décidé d’être heureuse et de vivre avec son amoureux, peu importe ce qu’en dit sa grand-mère qu’elle aime beaucoup pourtant. 

Antoine quant à lui, continue à peindre et à visiter Mme Anne. Contrairement à ce que j’aurais pu penser, ce jeune homme si posé et sensé, prendra une décision suite à un accident et il se confie à Évangéline tout comme lorsqu’il était un petit garçon. 

Adrien nous arrive en début de cet été 1970 avec sa petite Michelle. Restera-t-il définitivement à Montréal ou repartira-t-il vers son Texas ? 

Marcel tousse comme un bon, l’auteure ne le dit pas, mais tout comme Bernadette, j’ai bien peur qu’il soit plus malade que nous le pensons. Ce n’est pas juste la chambre froide, impossible… 

Je suis déjà triste juste à savoir que le prochain livre Adrien la suite, sera le dernier.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire