lundi 19 septembre 2011

Shreve, Anita - Une scandaleuse affaire



Éditions : Belfond
Pages :    290
ISBN :     978-2-7144-4586-5

Roman contemporain

Quatrième de couverture

À travers la chronique d’un scandale sexuel dans un collège huppé du Vermont, le portrait sombre et sans illusions d’une jeunesse livrée à l’alcoolisme, à la sexualité précoce et à la violence des images. D’une actualité brûlante, un roman coup de poing qui nous met face aux contradictions de notre société.

Le lycée Avery, prestigieuse pension de Nouvelle-Angleterre, est sous le choc depuis la découverte d’un film. Sur cette vidéo, les ébats sexuels de quatre élèves : trois garçons, ivres, et une fille de quatorze ans. 

Telle la boîte de Pandore, la cassette, dont le contenu circule bientôt sur internet, va libérer les secrets d’une petite communauté apparemment sans histoire, entre mensonges, adultères, hypocrisies, jalousies, culpabilité…

~~~~~~~~~

Une scandaleuse affaire est le quatorzième roman d’Anita Shreve publié chez Belfond, après, entre autres, Le Poids de l’eau, La Femme du pilote, Un seul amour, Ultime rencontre, La Maison du bord de mer, L’Objet de son désir, Une lumière sous la neige, Un amour volé, Un mariage en décembre et Le tumulte des vagues (tous repris par Pocket). Anita Shreve vit dans le Massachusetts.

Ce que j’en pense

Je me permets d’utiliser une expression connue pour décrire ce roman, « une vraie bombe » cette histoire. Pas juste un roman coup de poing, c’est un coup de  « massue », un direct au cœur.

C’est écrit d’une actualité brûlante, qui décrit une jeunesse livrée à l’alcoolisme, à la sexualité précoce et à la violence des images. Je suis dépassée, ce doit être juste une minorité des jeunes qui sont comme cela.

D’habitude, je n’aime pas ce genre d’écriture qui est narratif mais celui-ci, j’ai tout simplement adoré. Je me suis sentie happée par le récit dès la première page et tenue en haleine jusqu’à la toute fin.

Beaucoup de personnes racontent 2 ans après les événements survenus et à chaque chapitre, j’avançe dans l’histoire petit à petit en découvrant toujours un élément nouveau.

Que ce soit Mike, le directeur du collège, Noelle, Laura, J. Dot un élève impliqué ou encore un des parents qui raconte, mon intérêt ne baisse pas, au contraire, je veux savoir, comprendre et surtout essayer de trouver qui est responsable et savoir qui est la fille impliquée.

C’est grave, très grave ce qui s’est passé ce samedi de janvier 2006 dans ce lycée huppé du Vermont et ce qui est pire, c’est que tout a été filmé et mis sur internet.

Mais à la toute fin du livre, le message passe enfin et quoique ce soit d’une tristesse, le lecteur comprend. Rob nous raconte sans fioriture sa vérité.

Pour terminer, je veux juste vous dire qu’il ne faut pas passer à côté de ce livre. Personne ne peut rester indifférent à cette histoire. Il vaut vraiment la peine d’être lu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire