dimanche 15 mars 2009

Quenn, Ellery - La course au trésor


Ellery Queen Sous ce pseudonyme se cachent deux cousins:
Frédéric Dannay (1905 - 1982)
Et Manfred B. Lee (1905 - 1971).
Ils ont dominé le roman policier américain de 1930 à 1980.


Auteurs: Ellery Queen
Éditions: Librio
Pages:    92

Littérature américaine

Quatrième de couverture

Tel est pris qui croyait prendre !

Pour offrir à sa bien-aimée le collier qui scellera leur amour, le jeune Fiske choisit la demeure du général Barrett, où sont rassemblés quelques amis. Au sommet d'un piton rocheux, entourée de falaises abruptes, inaccessible et austère, c'est une forteresse imprenable.

La belle Léone peut croire ses perles à l'abri et son amour protégé. Pourtant... Le voleur rôde et s'empare du bijou. Une fortune volatilisée ?

Il faut agir ! Vite ! Ellery Queen n'a qu'une solution. Subtil et imparable, le piège qu'il imagine se referme sur celui qui se croyait plus malin...

La course au trésor est lancée !

Trois nouvelles aventures passionnantes et pleines d'imprévu !

Ce que j'en pense

1er récit "La course au trésor ", (35 pages)

Très bonne lecture. Les auteurs ont su tenir notre attention et comme le livre est très court, chaque mot compte.

Lors de l'enquête pour retrouver le collier de 25 000 $, Ellery Queen va organiser un jeu et voilà tout s'enchaîne. J'ai bien aimé.

2e récit "Ariel contre Caliban", (28 pages)

Ce court récit raconte l'histoire d'un combat de boxe. Mike Brown, champion du monde, met en jeu sa ceinture, il va rencontrer Jim Coyle, deux colosses de plus de 6 pieds. Un meurtre va être commis et Queen avec sa logique imparable, son esprit de déduction et preuves à l'appui, va découvrir le coupable et tout nous expliquer.

Intrigue très bien menée, je n'ai pu découvrir qui a fait le meurtre. Bravo, lecture très agréable.

3e récit " Le cheval de Troie", (25 pages)

Les auteurs enchaînent avec le vol de pierres précieuses lors du Rose Bowl. Notre bon inspecteur Ellery Queen le résoudra à sa manière, mais voilà, ici, j'ai suspecté assez tôt une personne et eurêka, j'ai trouvé le coupable. J'ai également bien aimé cette courte lecture.

En fin de compte, ces deux auteurs ont pour les trois récits, la même manière de procéder pour les déductions à savoir; qui est le coupable. Ce genre d'écriture me fait penser à celle de l'auteure Agatha Christie. Pour l'ensemble des récits, je dirais donc, agréable à lire. Si vous aimez les récits, vous allez certainement apprécier.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire