mardi 24 mai 2011

Senécal, Patrick - Sur le seuil



Éditions : À lire
Pages :    429
ISBN :     9782922145175 (2922145174)

Suspense québécois

Quatrième de couverture

Il se nomme Thomas Roy. C'est l'écrivain le plus adulé du Québec. Invité régulier des talk-shows, la parution de ses romans d'horreur est toujours un événement médiatique majeur. Or, voici qu'on le retrouve chez lui, horriblement mutilé et catatonique. Tentative de meurtre ou suicide manqué ?

Pendant que la police enquête, Roy est placé en observation dans un hôpital de Montréal. Paul Lacasse, le psychiatre qui traite l'écrivain, considère au départ le cas comme assez banal. La découverte de faits troublants l'oblige cependant à reconsidérer petit à petit son opinion.

Bientôt, ce sont toutes ses certitudes, tant personnelles que professionnelles, qui chancellent. Car, au-delà du drame de Roy, quelque chose de terrifiant se dévoile lentement, quelque chose d'inimaginable et aux conséquences monstrueuses...

Sur le seuil : un suspense d'une redoutable efficacité, écrit par celui que plusieurs considèrent déjà comme le maître du roman d'horreur québécois.

Ce que j’en pense

Lu en moins d’une semaine, encore une fois Patrick Senécal a su me captiver, tellement que je ne pouvais lâcher le livre. Il m’a suivi partout et dès que j’avais une minute, on pouvait me voir le nez dedans.

L’écrivain Thomas Roy est retrouvé les doigts coupés. Il est transporté à l’hôpital et les médecins se rendent compte qu’il ne parle pas ou ne veut parler et qu’il a les yeux dans le vide. Le docteur Paul Lacasse, psychiatre se charge de Roy avec sa consœur Jeanne qui elle, est "fan" de l’écrivain.

Incroyable tout ce qu’il y a dans ce livre, tellement noir, tordu et la fin… Époustouflante, mais il fallait s’y attendre de la part de Senécal.

Il faut absolument lire ce livre qui est basé sur le suspense, l’horreur et le fantastique. Selon moi, c’est son meilleur à date que j’ai lu mais je sais que cet auteur ne cessera jamais de me surprendre. Un réel coup de , croyez-moi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire