jeudi 11 novembre 2010

Meyer, Stephenie - Les âmes vagabondes



Éditions : JC Lattès
Pages :    617
ISBN :     978-2-7096-3026-9

Science-fiction

Quatrième de couverture

« Le vrai talent de Stephenie Meyer, c’est de parvenir à écrire un roman fantastique à la manière d’une grande histoire d’amour. » TIME MAGAZINE

La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Mélanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-il la sauver ?

Stephenie Meyer est née en 1973. En 2003, elle entame l’écriture de la série Fascination (Hachette Jeunesse) qui connaîtra un succès retentissant dans le monde entier. Traduite dans plus de trente langues, cette série destinée aux adolescents a été vendue à plus de huit millions d’exemplaires, allant jusqu’à détrôner le dernier volume d’Harry Potter aux États-Unis. Les Âmes vagabondes, son premier roman pour adultes, a rencontré le même accueil.

Ce que j'en pense

Décrit par le Time Magazine de roman fantastique et perçu par les librairies comme science-fiction, je ne sais trop dans quel genre le classer. Donc, j’y vais pour de la fiction.

Comme décrit dans le résumé Mélanie Stryder est capturé par les traqueurs et se voit implanter une « âme » mais elle refuse de lui laisser la place, elle se bat pour garder sa propre identité ne pas se laisser assimiler par le « mille pattes » avec qui elle vit.

De son côté, l’âme doit effacer toute trace de son hôte, prendre le contrôle du corps et de l’esprit. Cette âme réussira-t-elle sa mission ? La terre deviendra-t-elle habitée par cette race « alien » que sont ces âmes ? Que va-t-il se passer ? C’est ce que nous allons découvrir tout au long de ces 617 pages.

Pour ceux qui aiment ce genre de lecture, je vous le recommande fortement, personnellement j’ai plus qu’aimé et j’ai bien hâte au 2e tome.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire