samedi 26 juin 2010

Bergeron, Mario - Contes d'asphalte


Éditions : Québec Loisirs
Pages :    520
ISBN :     2-89430-506-0

Roman contemporain québécois

Deuxième de couverture

Inspirée d’un fait historique et d’un homme ayant réellement existé, cette histoire nous replonge dans l’après-guerre, au cœur du quartier Sainte-Marguerite de Trois-Rivières.

C’est en 1947 que le chanoine Joseph Chamberland met sur pied une coopérative d’habitation ouvrière où des hommes s’activent bénévolement pour construire des maisons.

Carole Tremblay, 20 ans, est engagée comme institutrice pour assurer l’éducation des enfants des ouvriers. Mais cette jeune idéaliste, forte d’une intelligence et d’une culture exceptionnelles, voudra faire bien plus que de glorifier la simplicité et les commandements de Dieu comme le veut le clergé à l’époque de Duplessis.

C’est aussi à travers les yeux de Martin, le fils de Carole, que se vivra cette fresque historique, faite de solidarité et de rêves, qui relate près d’un quart de siècle de contes urbains.

Ce que j'en pense

Tout comme ses autres livres, celui-ci est divisé en deux parties. La première moitié du livre c’est Carole et son beau Romuald qui travaille bénévolement à construire les maisons de la coopérative en espérant y avoir la sienne un jour. C’est aussi les passions de Carole, sa profession d’institutrice, sa vie de jeune épouse, la venue de ses enfants.

En deuxième, le jeune Martin nous raconte sa vie d’enfant, le tout ponctué des récits du grand-père Roméo et je dois dire que j’ai moins aimé cette partie quoique les histoires racontées sont merveilleuses mais iraient plus dans un recueil de conte d’enfants.

Si ce n’était que de la première moitié du livre que j’ai dévoré, ce serait un coup de cœur mais la deuxième partie m’a moins emballé. Par contre, je continuerai à lire tous les livres de Mario Bergeron et je vous les recommande.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire