dimanche 13 décembre 2009

Coben, Harlan - Dans les bois


Éditions: France Loisirs
Pages:    557
ISBN:     978-2-298-00405-2

Suspense

Deuxième de couverture

Je revois mon père avec sa pelle. Son visage est baigné de larmes. Un horrible sanglot guttural monte de ses poumons et s'échappe de ses lèvres. Il lève la pelle et attaque le sol. Elle s'enfonce dans la terre comme dans de la chair humide. Jamais encore je n'avais vu mon père pleurer... ni à la mort de son propre père, ni après que ma mère est partie en nous abandonnant, ni même quand il a appris la nouvelle pour ma soeur Camille. Mais là, il pleure. Il pleure sans retenue. Les larmes ruissellent en cascade sur son visage. Les sanglots résonnent sous les arbres.

Une larme solitaire perle de sous ses paupières. Je la regarde glisser lentement sur sa joue.

- Paul, dit mon père avec son fort accent russe. Il faut absolument qu'on la retrouve.

- On la retrouvera, papa.

Quatrième de couverture

Paul, jeune procureur, a connu bien des drames dans sa vie, mais sa douleur la plus vive reste la disparition de sa soeur adolescente, 20 ans plus tôt, dans les bois où a sévi un tueur en série. Lorsqu'il est appelé pour l'identification d'un corps, le passé - ses questions, ses secrets, ses menaces - ressurgit. La victime n'est autre qu'un des garçons qui avaient disparu à l'époque. S'il était en vie tout ce temps, sa soeur l'est-elle aussi

Ce que j'en pense

Paul Copeland, veuf, procureur suppléant et père d'une petite fille de 5 ans, voit son passé ressurgir quand deux policiers viennent le chercher lors d'un spectacle de sa fille afin qu'il aille avec eux à la morgue pour identifier un corps.

Manolo Santiago a des objets le reliant à Paul Copeland mais ce nom ne dit rien à Copeland. Il se rend avec les policiers à la morgue, ne le reconnaît pas tout de suite, mais une cicatrice à son bras lui fait dire que c'est Gil Perez et que Santiago n'est pas son vrai nom.

Perez est un des deux garçons disparus avec sa soeur Camille et la trop jolie Margot. Il est vrai que son corps n'a jamais été retrouvé ainsi que celui de Camille. Alors, si Perez s'en est sorti, peut-être que Camille est encore vivante aussi.

Alors que nous croyons découvrir à chaque chapitre ce qui s'est passé cet été-là au camp de vacances, l'auteur nous revient avec une intrigue qui nous fait changer constamment d'idée.

Il ne faut pas croire que tout le monde, il est beau; tout le monde, il est gentil. Dans les bois nous prouve le contraire.

Comme Coben est un de mes auteurs préférés, j'ai peut-être un petit parti pris à l'avance, mais je vous conseille fortement la lecture de ce livre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire