mercredi 4 février 2009

Khayat, David - Le coffre aux âmes



Éditions: XO Éditions
Pages:    281

Thriller médical

Première de couverture

New York, hôpital St Thomas. Des femmes meurent de façon mystérieuse. Actes criminels ? … Il reste six heures au Dr Levine pour comprendre l'inconcevable…

Un thriller médical haletant écrit par un grand professeur de médecine.

Quatrième de couverture

Un thriller médical haletant où s'affrontent la science et le sacré.

Jeune interne au très prestigieux hôpital St Thomas à New York, le Dr David Levine soigne les enfants leucémiques. La petite Sharon, huit ans, est condamnée. David ne peut qu'adoucir sa dernière nuit en prescrivant une perfusion de calmants. Comme chaque fois qu'il perd son combat contre la mort, il est submergé par un sentiment de colère et d'impuissance. C'est pourquoi il accepte de rejoindre le service d'obstétrique, dirigé par la célèbre Pr Emma Rosenfeld. Il tient ainsi une promesse faite à sa femme qui veut que leur futur enfant soit élevé loin de la maladie et de la mort. Peu après son arrivée, une femme enceinte meurt, subitement, d'un syndrome inconnu. David apprend par hasard qu'une autre mort inexpliquée s'est déjà produite. Une enquête est ouverte. Si c'est un acte criminel, son auteur est incroyablement discret et inventif…

Dans ce thriller médical haletant, deux conceptions de la médecine s'affrontent, deux philosophies de la science et du sacré. Le coffre aux âmes met en lumière les enjeux d'une médecine qui repousse toujours plus loin la mort.

Le Pr David Khayat est un cancérologue de renommée internationale, chef de service à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière à Paris, professeur à l'Université Pierre et Marie Curie, fondateur du sommet mondial contre le cancer, à l'origine de la Charte de Paris contre le cancer. Il signe avec Le coffre aux âmes son premier thriller médical.

Ce que j'en pense

Que dire de ce thriller médical que je classerais également comme du fantasy.

David Levine travaille à l'hôpital St-Thomas avec des enfants leucémiques. Mais lorsqu'il doit adoucir la dernière nuit de la petite Sharon avec des calmants, car il ne peut plus rien faire, cela va le chercher profondément et il en est très affecté.

Sa femme veut qu'il change de département, elle n'en peut plus d'entendre parler de la mort et surtout de voir son mari tout à l'envers lors de ces décès et de surcroît, David fait des cauchemars épouvantables depuis le décès de Ron, son meilleur ami, dont il se sent coupable.

L'auteur nous raconte la vie de tous les jours à l'hôpital. Il nous parle aussi de l'amour, la tromperie, les échecs, la mort et du coffre aux âmes, etc…

J'ai aimé ce roman, je l'ai lu tout d'un trait en deux soirs mais je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'histoire, j'ai été agréablement surprise. Je relirai avec plaisir du David Khayat.

Si vous voulez lire quelque chose de différent, je vous le suggère.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire