jeudi 21 août 2008

Tremblay-D'Essiambre, Louise - La dernière saison 2 Thomas



Éditions: Guy Saint-Jean
Pages: 394

Roman contemporain québécois

Quatrième de couverture

« Dans quelques heures, ma route va s'arrêter. Nous avons cheminé ensemble depuis longtemps. Maintenant, tu dois continuer sur le chemin qui est le tien. Tu as été un bon mari, un merveilleux compagnon. Je sais que tu seras toujours un bon père pour nos enfants. Mais tu dois aussi penser à toi. Je veux que l'homme que j'aime continue à être heureux. Tu dois donc regarder devant toi et ne puiser dans le passé que l'énergie pour avancer. »

Jeanne n'est plus. Le vent d'automne a emporté le dernier souffle de celle qui a semé tant de joie et d'amour. Thomas se retrouve seul, avec la moitié de lui-même. Il doit maintenant apprendre à vivre avec le vide, le trou béant que sa femme a laissé derrière. Il y a aussi les enfants qui ne le sont plus, mais qui ont encore tant besoin de leur mère. Thomas doit faire face à l'amertume et la colère de Mélanie, au courage précaire d'Olivier, à l'émotivité de Sébastien, à la fragilité d'Armand, le père de Jeanne, avec son regard qui ressemble un peu trop à celui de sa fille… Il y a les amis qui pleurent l'absente, mais veulent réconforter Thomas à leur façon. Le deuil est difficile, la solitude pénible, les souvenirs trop présents. Mais avec le printemps, tout renaît et la vie s'impose, quoi qu'on fasse pour lui résister…

La dernière saison se termine avec Thomas, une histoire émouvante sur la perte d'un être cher et sur la tumultueuse route qui continue malgré tout, quand l'autre n'est plus.

Louise Tremblay-D'Essiambre connaît depuis quelques années un succès retentissant auprès des lectrices et des lecteurs québécois. Sa série en quatre tomes, Les sœurs Deblois, s'est vendue à plus de 240 000 exemplaires. Invitée d'honneur au Salon du livre de Montréal en 2005, auteure de vingt ouvrages, mère de neufs enfants et créatrice des toiles qui ont illustré les couvertures de dix de ses livres incluant celui-ci, elle est parmi les auteurs les plus prolifiques que le Québec ait connus.

Ce que j'en pense

Thomas doit apprendre à vivre sans sa Jeanne. Il doit vivre son deuil. Il doit apprendre à parler avec ses enfants, dans ses mots à lui et non comme Jeanne l'aurait dit.

Un merveilleux roman qui raconte l'après, la continuité d'une vie mais, une vie amputée d'une moitié de soi, une vie qui se vit seule.

Thomas va-t-il réussir à apprivoiser sa solitude? Va-t-il continuer à vivre dans les souvenirs de sa douce Jeanne ou se faire une vie bien à lui entourée de l'amour des siens ?

Ce livre est venu me chercher au plus profond de mon être, ce que l'auteure raconte est la vie qui pourrait arriver à n'importe qui d'entre nous. On se voit dans la vie de Jeanne, de son amour pour ses enfants, sa vie avec son beau Thomas.

Encore une fois, j'ai lu ce livre avec plus souvent qu'autrement des larmes aux yeux, d'autre fois en riant aux éclats et à maintes occasions, une grosse boule dans la gorge qui ne voulait passer.

Ce deuxième et dernier tome de La dernière saison est un réel coup de . 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire