samedi 19 juillet 2008

Tremblay-D'Essiambre, Louise - Les soeurs Deblois 3 Anne


Éditions: Guy Saint-Jean
Pages:    490

Roman contemporain québécois

Quatrième de couverture

Le troisième tome de la populaire série Les sœurs Deblois, de Louise Tremblay-D'Essiambre.

La benjamine des sœurs Deblois est au centre de ce roman, tel un point de convergence vers lequel se dirigent les plus nobles aspirations des membres de la famille. C'est qu'elle est attachante, vive et audacieuse, cette chère Anne, et ce, malgré l'indifférence et les remarques insidieuses dont sa mère Blanche l'afflige le plus souvent. Sans savoir comment s'y prendre, chacun souhaiterait pourtant que la jeune fille de onze ans soit épargnée des malheurs qui s'acharnent sur les Deblois. Combien de temps encore la musique retiendra-t-elle les pièces de son âme écorchée ?

Comment Raymond, qui croyait contribuer au bonheur de ses filles en maintenant une certaine stabilité familiale menacée, réussira-t-il à redonner espoir d'une vie meilleure à sa fille et à lui-même ? Croit-il seulement que cela soit possible ?

Quant à Charlotte, que la vie de mère occupe tout autant que son emploi d'infirmière, on serait en droit de se demander si elle verra enfin les indices la rapprochant peu à peu de Gabriel résulter en une rencontre toujours espérée. Sa foi en la vie et en l'écriture suffiront-elles à lui faire oublier les nombreuses épreuves qui se sont enchaînées sur son parcours ?

Le bonheur sera-t-il enfin accessible à la paisible et conciliante Émilie, dont la longue attente d'un premier enfant venait à peine de prendre fin lorsque sa mère a dû être hospitalisée ? Enfin, cet accident de Blanche suffira-t-il à la convaincre de la gravité de l'alcoolisme et de l'hypocondrie qui l'accablent et minent sa vie autant que celle des siens ?

Anne est le dix-septième ouvrage de Louise Tremblay D'Essiambre, il est aussi l'avant-dernier roman de cette belle et imposante série.

Ce que j'en pense

Charlotte et Émilie n'étant plus à la maison, c'est la petite Anne qui doit subir les sautes d'humeur de Blanche.

Celle-ci n'a pas changé d'un iota sinon qu'elle a empiré. Tellement, qu'on a du prendre des décisions importantes à sa place pour son bien et celui de son entourage.

Mais voilà qu'Émilie, la préférée de Blanche, dans sa grande naïveté change toutes les décisions prises.

Qui va en payer le prix ? Surtout la petite Anne et son père Raymond. Pourront-ils vivre heureux un jour ? La famille Deblois sera-t-elle toujours tourmentée ?

Un autre volet se ferme sur les sœurs Deblois, je vous en conseille la lecture. J'aime bien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaire