vendredi 26 août 2016

Shusterman, Neal - Les fragmentés tome 4 Les libérés


Éditions Msk (JC Lattès)
Publié en novembre 2015

Dystopie, fiction, jeunesse, littérature américaine

Résumé

Les Citoyens Proactifs, l'entreprise tentaculaire à l'origine de la création du premier formaté, s'est alliée avec l'armée américaine. Leur but : créer un bataillon de formatés, l'équipe mosaïque. Pire encore, ils ont pris soin de dissimuler une découverte scientifique capitale qui rendrait la fragmentation inutile. Alors que Connor, Risa et Lev tentent de les arrêter, des adolescents marchent sur Washington pour demander la fin de la fragmentation. Tout pourrait bientôt changer, mais chacun doit conquérir sa propre liberté.

Mon avis

Dans ce dernier volet des «Fragmentés», jamais je n’aurais pu croire que l’auteur nous amènerait si loin dans le délire paranoïa des adultes du monde entier.

Nous retrouvons bien entendu Lev Calder, Risa Pupille, Connor Lassiter, Rufus Michaël Starkey, Argent Skinner, sa sœur Grace et ceux qui ont appréhendé Lev et Connor ainsi que tous les autres jeunes qui essaient chacun à leur manière de sensibiliser la population afin qu’ils mettent fin à la fragmentation. Et je pense aussi à Hayden qui diffuse des messages sur internet en espérant qu’ils seront entendus et restent assez longtemps pour être écoutés encore et encore par tous. Même Camus Comprix se met de la partie.

Il y a également Divan Umarov, cet être exécrable qui achète les jeunes pour les revendre à l’encan ou au Dah Zey, si c’est des têtes mises à prix.

Une saga qui m’a plu dans l’ensemble grâce au deuxième tome et à celui-ci. À découvrir pour les amateurs de ce genre. 

Et si c’était cela qui arrivait dans un futur peut-être pas si loin…

Du même auteur

mardi 23 août 2016

Shusterman, Neal - Les fragmentés tome 3 Les éclairés


Éditions Msk (JC Lattès)
Publié en juin 2014

Dystopie, fiction, jeunesse, littérature américaine

Résumé

Après une Seconde Guerre civile qui a ébranlé le pays, les États-Unis vivent une des plus grandes crises de leur histoire. Chômage, inégalités sociales, paupérisation des classes moyennes... Désœuvrés, sans avenir, les jeunes envahissent les rues, tandis qu'un débat houleux sur le droit à l'avortement anime la population. La solution ? La charte de la Vie et la fragmentation. On peut désormais résilier l'existence d'un adolescent en réutilisant tous ses organes dans un but médical. Il continuera à vivre dans un « état divisé ».Tel est donc le sort des orphelins, des adolescents difficiles, des bouches qu'on ne peut plus nourrir depuis des années. Pourtant, çà et là, des voix s'élèvent contre la fragmentation. Notamment, depuis la fuite de Connor, le célèbre évadé d'un des plus grands centres de fragmentation. Ou depuis la création de Cam, le premier adolescent entièrement composé de parties d'adolescents fragmentés. Ou est-ce l'arrivée d'un marché parallèle de la fragmentation, où le cœur, le foie ou les yeux d'un adolescent sont négociés comme du tabac ou du pétrole ?

Mon avis

Ce troisième opus nous dévoile ce que les Rheinschild ont à voir concernant la fragmentation. Ce couple, récipiendaire du prix Nobel de la médecine, voulait que leur découverte serve au bienfait de l’humanité. Un pan de leur vie nous est raconté ainsi que les déceptions et remords qu’ils ont eu.

Nous retrouvons Camus Comprix, un genre de Frankestein mais d’une beauté à couper le souffle et le meilleur en tout, car il a été fabriqué avec des morceaux de jeunes qui excellaient chacun dans leur domaine.

Il y a aussi Rufus Starkey qui se bat aussi pour arrêter la fragmentation, mais lui, il préfère venir en aide seulement aux refusés en laissant les autres se débrouiller seuls ou en les abandonnant tout simplement. Il attaque avec sa gang les refuges et tue de sang froid les dirigeants et le personnel.

Bien entendu, Connor, Lev et Risa continuent leur cheminement pour que cesse cette tuerie de jeunes et à la toute fin du volume, une lueur d’espoir apparaît et nous en saurons plus en lisant le quatrième tome.

En fin de compte, j’ai bien aimé mais sans plus. Trop d’annonces publicitaires et beaucoup moins d’action.

Du même auteur

lundi 8 août 2016

Shusterman, Neal - Les fragmentés tome 2 Les déconnectés


Éditions Msk (JC Lattès)
Publié en octobre 2013

Dystopie, fiction, jeunesse, littérature américaine

Présentation de l’éditeur

Dans Les Fragmentés, Neal Shusterman décrivait un monde où l’on pouvait « fragmenter » tout adolescent âgé de treize à dix-huit ans, en réutilisant tous ses organes pour le laisser vivre dans un « état divisé ». La plupart des fragmentés sont des adolescents difficiles, comme Connor, des orphelins, comme Risa, mais certains – Lev, par exemple – sont également volontaires, considérant la fragmentation comme un acte religieux. Les Déconnectés suit l’itinéraire de plusieurs adolescents hors-la-loi (appelés « déserteurs ») qui tentent d’échapper à la fragmentation. Et la tâche n’est pas facile depuis qu’une pénurie d’organes a vu apparaître un nouveau filon : le marché noir. Les déserteurs doivent non seulement échapper aux Frags, la brigade des mineurs, mais aussi déjouer les pièges des Bracs, chasseurs de fragmentés sans foi ni loi. Après avoir survécu à l’attaque d’un camp de collecte, Connor, Risa et Lev continuent de résister à la fragmentation. Depuis un cimetière d’avions de l’Arizona, Connor accueille les fragmentés en fuite, aidé de Risa, qui a perdu l’usage de ses jambes en refusant la colonne vertébrale d’un fragmenté. Mais combien de temps peuvent-ils tenir face aux Frags ? La société peut-elle encore tourner le dos à la fragmentation alors qu’on vient de créer le premier « formaté » à partir des organes de 99 fragmentés ? Notre vie vaut-elle davantage que la somme de toutes nos parties ?

Mon avis

Suite à la lecture du premier tome qui ne m’a pas emballé plus que cela, j’avoue que celui-ci m’a étonné. Je l’ai tellement aimé que je me suis empressée de commencer le 3e de la série.

Enfin, je n’anticiperai pas et je vais vous dire sans en dévoiler plus que la présentation de l’éditeur, que le jeune Connor m’a bien souvent épaté ainsi que Risa, qui est devenue paraplégique lors d’un attentat des claqueurs.

Lev, quant à lui, a été séparé de ses amis, mais il a continué de son côté à défendre la cause des fractionnés.

Un nouveau venu d’une importance capitale s’est ajouté à notre trio et c’est Cam, un jeune qui a bien des difficultés à s’accepter et qui nous en met plein la vue.

Plusieurs personnages secondaires sont mentionnés, et chacun à leur manière rendent le récit plus touchant et addictif.

Les chapitres alternent entre cinq jeunes et un « brac » qui veut absolument retrouver celui qui lui a fait perdre la face et son emploi. 

Saga à lire absolument.

Du même auteur

lundi 1 août 2016

Shusterman, Neal - Les fragmentés tome 1


Éditions Le Masque
Paru en septembre 2013

Dystopie, fiction, jeunesse, littérature américaine

Présentation de l’éditeur

Dans une société traumatisée par la Seconde Guerre civile, un ensemble de lois intitulé Charte de la Vie a été signé pour contenter les pro-vie et les pro-choix. Celle-ci stipule qu’il est interdit d’attenter à la vie d’un enfant du moment de sa conception jusqu’au jour de son treizième anniversaire. Passée cette date, tout parent peut décider de « résilier » son enfant en ayant recours à la fragmentation, processus qui permet de renoncer à son enfant rétroactivement. Une seule exigence : réutiliser 99 % des organes du fragmenté pour qu’il continue à « vivre » à travers d’autres.

Lorsque Connor, Lev et Risa apprennent qu’ils vont être fragmentés, ils savent ce qu’il leur reste à faire : fuir et tenter de survivre jusqu’à leur majorité…

Mon avis

Depuis la guerre Cardinale, le monde a changé, surtout pour ceux qui ont perdu. Deux clans se faisaient face, les pro-vie et les pro-choix. Le jugement fut rendu pour faire plaisir à tout le monde.

L’avortement fut aboli, mais avant qu’un enfant ait 18 ans (et seulement après ses 13 ans), les parents pouvaient le faire «fragmenter», c'est-à-dire emmené par les «Frags» dans un camp de collecte où seraient prélevés ses organes afin qu’il continue à vivre par des greffes faites sur d’autres personnes.

Ainsi, nous suivons Connor et Risa, appelés à être fragmentés ainsi que Lev, qui lui a été éduqué en fonction d’une décimation. Trois jeunes dont les parents s’en sont débarrassés pour une ou plusieurs raisons. Nous découvrons également ce qui se passe lors de la fragmentation.

Lorsque j’ai commencé cette lecture et même après plusieurs pages, je n’étais pas certaine d’aimer et d’en continuer la lecture, mais je ne pouvais me décider à l’abandonner. La curiosité me tenait; je voulais savoir ce qui arriverait à nos trois jeunes. Je ne regrette pas d’avoir persévéré, ce n’est pas un coup de cœur, mais c’est bien potable, assez en tout cas pour que je continue à lire la série.

vendredi 15 juillet 2016

Charbonneau, Joëlle - L'élite tome 3 Dernière épreuve


Éditions Milan
Paru en mars 2016


Dystopie, fiction, jeunes adultes, post-apocalyptique, littérature américaine

Résumé

Cia a découvert les secrets du Test.
Aujourd’hui, elle veut y mettre fin.
Mais elle ne peut pas le faire seule.

À qui peut-elle réellement faire confiance ?

Mon avis

Nous voici rendus à la dernière épreuve. Cia la réussira-t-elle? C’est la présidente elle-même qui lui a donné les directives, car elle a été choisie pour faire son stage au bureau présidentiel.

Elle devra être très prudente, encore plus qu’avant. Effectivement, ses choix devront être les bons, sa vie en dépend et celle de ses amis qui la suivront dans cette ultime aventure également.

Vous l’avez deviné, il s’agit du test, encore une fois du test, qui prend des vies et cela va contre l’éthique de Cia et de Thomas, son ami depuis toujours en qui elle a une confiance absolue. D’autres jeunes l’appuient, mais ce n’est pas nécessairement pour aider la communauté, ce sont plutôt des motivations personnelles qui les guident.
J’ai dévoré cette trilogie et encore pour ce livre-ci, c’est un gros coup de . J’ai découvert une nouvelle auteure dont j’ai bien aimé les écrits, car elle a su nous tenir en haleine du premier tome au jusqu’au dernier. J’avoue que je ne détesterais pas une suite à savoir si vraiment c’est le bon choix qui a été fait.

De la même auteure

mardi 5 juillet 2016

Charbonneau, Joëlle - L'élite tome 2 Sous surveillance


Éditions Milan
Paru en mars 2015


Dystopie, fiction, jeunes adultes, post-apocalyptique, littérature américaine


Résumé

Cia a survécu au Test mais doit désormais faire face à d’autres menaces. Bien plus subtiles. Bien plus vicieuses. Et surtout à la plus grande d’entre elles : le doute.



Mon avis

Des tests et encore des tests. Les jeunes qui sont reçus à l’université ne l’ont pas facile, du moins ceux qui arrivent des colonies.

Dans ce tome-ci, après un ultime examen, ils sont classés. Ils devront choisir selon leurs compétences, mais cela ne veut pas dire qu’ils iront selon leurs choix. Les domaines sont les suivants : éducation, ingénierie mécanique, bio-ingénierie, médecine ou politique.

Ce que j’aime beaucoup de cette série, c’est que Cia est une personne qui agit, qui bouge et fonctionne selon ses convictions. Elle a bon cœur et est toujours prête à aider.

Elle découvre ce qui se passe dans les hautes sphères, la différence qu’il y a entre les étudiants des colonies et ceux qui sont nés ici ainsi que la corruption des dirigeants.

Elle doit se méfier de tout le monde, réfléchir avant d’agir, faire attention. Même si tout semblait parfait lorsqu’elle habitait la région des Cinq Lacs, elle se rend compte qu’il y a quelque chose qui ne va pas et qui pourrait nuire au futur de cette terre déjà si dévastée.
J’ai tout simplement adoré, un autre coup de . Une saga à ne pas passer à côté. 

De la même auteure

dimanche 26 juin 2016

Charbonneau, Joëlle - L'élite tome 1


Éditions Milan
Parution en mai 2014


Dystopie, fiction, jeunes adultes, post-apocalyptique, littérature américaine


Résumé

Aller à l’Université, c’est intégrer l’élite.
Cia le sait.
Cia le veut.
Mais la sélection sera sans pitié.
Bienvenue au Testing.


Mon avis

Malencia Vale vit à la Colonie des Cinq Lacs aux États-Unis avec ses parents et ses quatre frères et c’est à l’âge de seize ans qu’elle recevra son diplôme, qu’elle deviendra adulte.

Ça y est, c’est aujourd’hui le jour J et Cia espère aller à l’université, mais elle est déçue, elle n’est pas choisie. Le lendemain qui est un jour de festivités, Cia est demandée pour se présenter chez la magistrate Owen et à son arrivée, elle a la surprise d’y voir Tomas Endress, Malachi Rourke et Zandri Hicks qui comme elle, ont reçu leur diplôme et une autre personne qu’elle ne connaît pas.

Ce dernier est Michal Galen, officiel de la ville de Tosu qui devait être présent la veille et qui n’a pu arriver à temps à cause d’ennuis mécaniques. Il leur explique que chaque année la Communauté Unifiée examine attentivement tous les dossiers des diplômés des dix-huit colonies et que les meilleurs étudiants sont sélectionnés pour se rendre à Tosu afin de passer le Test. Être choisi est un honneur. Les diplômés de l’université sont l’avenir et le plus grand espoir de tous. Les dirigeants comptent sur eux pour régénérer la terre et améliorer la qualité de vie sur terre. Certains seront médecins, ingénieurs, professeurs ou membres du gouvernement de demain. L’élite quoi…

Et c’est ainsi que débute le premier tome d’une trilogie qui s’avère addictive, j’ai dévoré ce livre dans une journée. Il m’a fait penser à la saga «Divergence» et aussi à «Hunger Games» par certains côtés.

Ce livre est un gros coup de   et je vous en conseille fortement la lecture.

mardi 21 juin 2016

Forster, Rebecca - Témoin hostile


Ma-éditions
Paru en mars 2013

Suspense juridique, littérature américaine

Résumé

Hannah Sheraton, seize ans, est arrêtée pour le meurtre de son grand-père par alliance, juge à la Cour suprême de Californie. Bien que mineure, Hannah est emprisonnée et jugée comme une adulte, du fait du statut de la victime. Si elle est reconnue coupable, elle risque alors la peine maximale : la mort. Désespérée, sa mère fait appel à une ancienne camarade d'université, Josie Bates, avocate dans la paisible ville balnéaire d'Hermosa Beach. Josie hésite mais la personnalité de la jeune fille et le danger qu'elle court l’entraînent à accepter de la défendre. Elle va rapidement découvrir que la politique, la loi et des relations familiales complexes ont engendré une situation explosive. La découverte de la vérité pourrait sauver Hannah... ou les anéantir toutes les deux.

Mon avis

Difficile de comprendre qu’une jeune fille de 16 ans se retrouve à la prison pour femmes et non pour personnes mineures en début de lecture du livre, mais nous découvrons petit à petit tous les rouages de l’accusation.

J’ai dévoré ce roman d’une traite, l’auteure a su distiller à petite dose les faits pour nous tenir en haleine tout au long du récit et au moment où on s’y attend le moins, elle en ajoute.

Même si j’étais certaine qu’Hannah n’avait pas tué son grand-père par alliance, et que j’avais une petite idée de qui l’avait fait, je ne pouvais pas lâcher ce livre, il fallait que je continue, que je sache ce qui se passait dans cette famille et que je comprenne le sentiment d’amour inconditionnel entre mère et fille.

Il y a également la maladie de la jeune Hannah, ce toc qui nous fascine et nous énerve en même temps et aussi, pourquoi Josie, son avocate a-t-elle autant de difficulté à gagner sa confiance.

Inutile de vous dire que j’ai adoré ce roman. Amateur de suspense, laissez-vous tenter.

vendredi 17 juin 2016

Amadis, Emmanuelle - Sarangins tome 5 Zar


Éditions Sharon Kena
Publié en 2015

Adulte, érotisme, science-fiction, littérature française

Résumé

Pour Qivia et Paméla, Zar a assoupli les règles du Cerdhe, il a permis à Karen d'accéder à leur bâtiment, et l'a même autorisée à un bref passage dans leur complexe pour assister au mariage de sa sœur.
Il sait qu'elle n'est pas son Chèile, mais c'est plus fort que lui, il se sent irrémédiablement attiré par cette femme, et c'est pour lui plaire qu'il a commis la plus impardonnable des erreurs : il l'a laissée sans protection, ce dont s'empressent de profiter leurs adversaires.
Une fois de plus, il va bousculer leurs règles, établies lors de leur arrivée sur Terre. Uniquement animé par ses émotions, il va la sauver d'une mort imminente, faisant appel à tous les moyens Sarangins à sa disposition, au risque de précipiter sa mort.
Mais a-t-il raison de s'obstiner? Et s'il parvient à la sauver, quel sera leur avenir?
Celui de Karen serait tout tracé, elle resterait à jamais leur prisonnière, elle en apprendrait trop sur eux durant sa convalescence pour être autorisée à sortir un jour de leur monde.
Dans ces circonstances, Zar a-t-il encore une chance de pouvoir l'aimer comme il le souhaite si ardemment?

Mon avis

Enfin, Paméla a réussi à convaincre sa sœur qu’elle était faite pour vivre avec Qivia et Karen s'est entendue avec Zar afin de lui accorder son émancipation pour que les procédures soient les plus courtes possible du point de vue légal.

Par exemple, ce à quoi elle ne s’attendait pas, c’est que les anti-sarangins s’en prennent à elle et c’est Zar qui va se sentir coupable de tout ce qui arrive, car il aurait dû malgré son entêtement, la protéger.

Je ne veux pas brûler le « punch » de l’histoire en vous le racontant afin que vous vous fassiez vous-même une idée de ce 5e volume qui pour ma part ne m’a pas emballé plus qu’il le faut. La sauce commence à être allongée quoique comme pour le dernier tome, les prémisses du prochain sont déjà en marche.

Il est certain que je continuerai à lire cette saga, mais l’engouement du début n’est plus là.

De la même auteure

lundi 6 juin 2016

Amadis, Emmanuelle - Sarangins tome 4 Qivia


Éditions Sharon Kena
Paru en 2014

Adulte, érotisme, science-fiction, littérature française

Résumé

Comme tout Sarangin, Qivia continuait à espérer qu'Hélène et Sémy puissent un jour trouver son Chèile.
Après une année intense, les découvertes de nouvelles promises avaient sensiblement ralenti par la suite, et beaucoup de Sarangins se résignaient à devoir vivre seuls. Qivia n'était pas du nombre, il avait encore la foi.
Pourtant, quand le miracle se produit, il réalise avec angoisse qu'il connaît déjà son Chèile, et que cette dernière est encore une adolescente. Pire, la première fois qu'elle l'a rencontrée il était vêtu d'un costume et avait les pieds dans le fumier.
Et si cette première impression ne suffisait pas à la rebuter, il y a un autre obstacle : une sœur surprotectrice, susceptible de se mettre en travers de son bonheur.
Heureusement, Zar et tous les siens sont derrière lui pour le soutenir, il ne lui reste qu'à se faire reconnaître par son Chèile et apprendre la patience jusqu'à sa majorité.

Mon avis

Zar veut acheter le ranch de Karen, il ne reste que celui-ci et tous les environs appartiendraient aux Sarangins, mais cette dernière qui est une femme indépendante et qui vit avec sa sœur Paméla, refuse l’offre plus qu’alléchante faite par le chef Cerdhe.

Qivia qui accompagne Zar trouve sa Chèile dans ce ranch. Paméla qui ne veut pas faire de peine à sa sœur le rencontre en cachette. Leur histoire d’amour est bien compliquée, car c’est Karen qui a la garde légale de sa sœur depuis le décès de leur père adoptif et elle juge bien mal les filles qui s’amourachent de ces extraterrestres. Elle s’est jurée qu’elles ne feront jamais partie de ces putes à Sarangins. Alors, comment sa jeune sœur qui est mineure peut-elle lui annoncer qu’elle est la promise de Qivia?

Il ne faut pas oublier également les anti-sarangins qui, lorsqu’ils se rendent compte de l’intérêt de ces extraterrestres envers une humaine, font payer un prix fort à celles-ci dans le but de les atteindre.

Un quatrième tome que j’ai cru en tout début de lecture moins intéressant, mais qui s’est avéré tout le contraire. Outre les histoires d’amour qui prédominent toujours, une mise en place pour le livre suivant est amorcée pour rendre cette série encore plus captivante.

De la même auteure