dimanche 25 septembre 2016

Hilderbrand, Elin - Secret d'été


Éditions JC Lattès
Paru en juin 2013

Roman contemporain, littérature américaine

Présentation de l’éditeur

Par une chaude soirée de juin, les élèves du lycée de Nantucket High se rassemblent sur la plage pour le traditionnel feu de camp de fin d’année. Mais la fête se termine en tragédie : un terrible accident de voiture coûte la vie de la conductrice, Penny Alistair, et plonge Hobby, son frère jumeau, dans le coma.

Tout s’effondre pour Zoé, la mère des jumeaux, qui doit faire face à l’impensable : une vie sans sa fille et la convalescence douloureuse de son fils, un grand athlète à l’avenir désormais incertain. Zoé la libre-penseuse, aussi bien une mère qu’une amie pour ses enfants, doit aujourd’hui affronter des vérités pénibles sur eux comme sur son propre rôle dans cette tragédie. Au fil de l’été, le drame soulève de nombreuses interrogations au sein des familles. La clé de l’accident se cache dans le secret que Penny a découvert ce soir-là sur la plage… Ce secret détruira-t-il aussi la paix fragile des survivants?

Magnifique histoire sur les liens délicats mais résistants d’une famille et d’une communauté, ainsi que sur l’amour sous toutes ses formes, Nuit d’été est l’un des romans les plus captivants d’Elin Hilderbrand.

Mon avis

Que dire de plus que la présentation de l’éditeur qui est déjà très explicite en soi ? Non seulement l’auteure nous parle de Zoé et de ses enfants, mais il y a aussi toute la communauté de la petite île de Nantucket qui est mise à nu.

Pour ne pas en dévoiler plus que précédemment mentionné, je peux ajouter que j’ai beaucoup aimé que chaque personnage ait voix à raison de chapitres à leur nom. Ainsi nous découvrons leur point de vue concernant ce drame.

J’ai dévoré ce roman et découvert une nouvelle auteure que je n’avais jamais lue.

Note pour moi : Surveiller tous les écrits d’Elin Hilderbrand et lire ceux déjà édités.

lundi 19 septembre 2016

Walsh, Brighton - Love Affair



City Éditions
Publié en mai 2016

Adulte, érotisme, littérature américaine

Présentation de l’éditeur

Jason a profité d’une vie de riche play-boy pendant cinq années, juste après ses études. Mais désormais, ses parents posent un ultimatum : mener une vie plus sérieuse et s’impliquer dans l’entreprise familiale ou alors ils lui couperont les vivres.

Ils se désirent. Mais recherchent-ils vraiment la même chose ?

Mon avis

Jason, vingt-quatre ans, fils à papa qui a eu tout cuit dans le bec doit maintenant grandir et travailler dans la compagnie que son grand-père a fondée. Hé oui! La facture vient d’arriver et il doit la payer. Surtout, il faut qu’il se case pour bien paraître dans la haute société. Une famille, ce serait bien, même très bien du point de vue des associés de l’entreprise.

Tessa, vingt-deux ans, déjà maman d’une petite Haley de cinq ans est célibataire. Elle a choisi de garder son enfant lorsque son amoureux l’a laissé tomber lors de sa grossesse.

Cade, frère de Tessa qui s’est toujours occupé d’elle et de sa nièce, est parti pour Chicago pour son travail de cuisinier. Il a demandé à son ami Jason de veiller sur sa sœur. Ce qu’il n’a su prévoir, c’est ce que ce dernier prenne sa demande au sérieux et vu sa réputation de play-boy, Cade lui ordonne de ne pas toucher à Tessa. Mais, lorsque Cupidon frappe que peut-on y faire?

C’est une histoire à l’eau de rose avec des passages fusionnels très doux. Le récit est fluide et on ne peut qu’aimer, surtout avec Haley et ses questions attendrissantes.

Les romans dits « New adult » sont une belle découverte et j’ai bien aimé cette auteure que je lis pour la première fois.

mardi 30 août 2016

Katz, Molly - Mortel été


Éditions France Loisirs
Paru en février 2002

Thriller, littérature américaine

Résumé

En bord de mer près de New York, Ellen, thérapeute, son mari et leur fils de 2 ans partagent une existence paisible et harmonieuse lorsqu'un soir de juillet, un chauffard renverse le petit garçon et prend la fuite. Ellen a vu la voiture - une voiture de police - et aussi son conducteur qu'elle reconnaît tout de suite. Il s'agit d'un policier estimé et respecté. Elle l'accuse, mais celui-ci clame son innocence, il a un alibi. La jeune femme est sûre d'elle et ne veut pas lâcher prise malgré les pressions des autorités pour qu'elle retire sa plainte. En dépit d'un danger de plus en plus oppressant, et de nombreuses tentatives d'intimidation, Ellen ira jusqu'au bout de cauchemar, pour son fils et pour la vérité...

Mon avis

Liam, petit bout d’homme de 2 ans, sourd de naissance, a couru pour rattraper une oie sauvage et s’est fait heurter par une voiture de police. Peter Pallas conduisait ce véhicule et ne s’est pas arrêté pour lui porter secours.

Ellen, la mère a vu toute la scène de l’accident et identifie formellement le conducteur qui est un policier respecté et aimé par toute la population d’Eastport, mais ce dernier nie tout.

Elle ne comprend pas pourquoi il n’avoue pas, c’est un meurtre et elle fera tout pour qu’il soit accusé. Ce n’est pas facile, les collègues du policier ne la croient pas et elle devra se battre pour que la vérité éclate.

J’ai dévoré ce livre tellement l’histoire est prenante. C’est toujours touchant la mort d’un enfant et personne n’est indifférent au récit d’un tel drame.

Je ne connaissais pas cette auteure et j’ai bien aimé même si j’ai trouvé que le sort s’acharnait beaucoup trop sur cette famille.

vendredi 26 août 2016

Shusterman, Neal - Les fragmentés tome 4 Les libérés


Éditions Msk (JC Lattès)
Publié en novembre 2015

Dystopie, fiction, jeunesse, littérature américaine

Résumé

Les Citoyens Proactifs, l'entreprise tentaculaire à l'origine de la création du premier formaté, s'est alliée avec l'armée américaine. Leur but : créer un bataillon de formatés, l'équipe mosaïque. Pire encore, ils ont pris soin de dissimuler une découverte scientifique capitale qui rendrait la fragmentation inutile. Alors que Connor, Risa et Lev tentent de les arrêter, des adolescents marchent sur Washington pour demander la fin de la fragmentation. Tout pourrait bientôt changer, mais chacun doit conquérir sa propre liberté.

Mon avis

Dans ce dernier volet des «Fragmentés», jamais je n’aurais pu croire que l’auteur nous amènerait si loin dans le délire paranoïa des adultes du monde entier.

Nous retrouvons bien entendu Lev Calder, Risa Pupille, Connor Lassiter, Rufus Michaël Starkey, Argent Skinner, sa sœur Grace et ceux qui ont appréhendé Lev et Connor ainsi que tous les autres jeunes qui essaient chacun à leur manière de sensibiliser la population afin qu’ils mettent fin à la fragmentation. Et je pense aussi à Hayden qui diffuse des messages sur internet en espérant qu’ils seront entendus et restent assez longtemps pour être écoutés encore et encore par tous. Même Camus Comprix se met de la partie.

Il y a également Divan Umarov, cet être exécrable qui achète les jeunes pour les revendre à l’encan ou au Dah Zey, si c’est des têtes mises à prix.

Une saga qui m’a plu dans l’ensemble grâce au deuxième tome et à celui-ci. À découvrir pour les amateurs de ce genre. 

Et si c’était cela qui arrivait dans un futur peut-être pas si loin…

Du même auteur

mardi 23 août 2016

Shusterman, Neal - Les fragmentés tome 3 Les éclairés


Éditions Msk (JC Lattès)
Publié en juin 2014

Dystopie, fiction, jeunesse, littérature américaine

Résumé

Après une Seconde Guerre civile qui a ébranlé le pays, les États-Unis vivent une des plus grandes crises de leur histoire. Chômage, inégalités sociales, paupérisation des classes moyennes... Désœuvrés, sans avenir, les jeunes envahissent les rues, tandis qu'un débat houleux sur le droit à l'avortement anime la population. La solution ? La charte de la Vie et la fragmentation. On peut désormais résilier l'existence d'un adolescent en réutilisant tous ses organes dans un but médical. Il continuera à vivre dans un « état divisé ».Tel est donc le sort des orphelins, des adolescents difficiles, des bouches qu'on ne peut plus nourrir depuis des années. Pourtant, çà et là, des voix s'élèvent contre la fragmentation. Notamment, depuis la fuite de Connor, le célèbre évadé d'un des plus grands centres de fragmentation. Ou depuis la création de Cam, le premier adolescent entièrement composé de parties d'adolescents fragmentés. Ou est-ce l'arrivée d'un marché parallèle de la fragmentation, où le cœur, le foie ou les yeux d'un adolescent sont négociés comme du tabac ou du pétrole ?

Mon avis

Ce troisième opus nous dévoile ce que les Rheinschild ont à voir concernant la fragmentation. Ce couple, récipiendaire du prix Nobel de la médecine, voulait que leur découverte serve au bienfait de l’humanité. Un pan de leur vie nous est raconté ainsi que les déceptions et remords qu’ils ont eu.

Nous retrouvons Camus Comprix, un genre de Frankestein mais d’une beauté à couper le souffle et le meilleur en tout, car il a été fabriqué avec des morceaux de jeunes qui excellaient chacun dans leur domaine.

Il y a aussi Rufus Starkey qui se bat aussi pour arrêter la fragmentation, mais lui, il préfère venir en aide seulement aux refusés en laissant les autres se débrouiller seuls ou en les abandonnant tout simplement. Il attaque avec sa gang les refuges et tue de sang froid les dirigeants et le personnel.

Bien entendu, Connor, Lev et Risa continuent leur cheminement pour que cesse cette tuerie de jeunes et à la toute fin du volume, une lueur d’espoir apparaît et nous en saurons plus en lisant le quatrième tome.

En fin de compte, j’ai bien aimé mais sans plus. Trop d’annonces publicitaires et beaucoup moins d’action.

Du même auteur

lundi 8 août 2016

Shusterman, Neal - Les fragmentés tome 2 Les déconnectés


Éditions Msk (JC Lattès)
Publié en octobre 2013

Dystopie, fiction, jeunesse, littérature américaine

Présentation de l’éditeur

Dans Les Fragmentés, Neal Shusterman décrivait un monde où l’on pouvait « fragmenter » tout adolescent âgé de treize à dix-huit ans, en réutilisant tous ses organes pour le laisser vivre dans un « état divisé ». La plupart des fragmentés sont des adolescents difficiles, comme Connor, des orphelins, comme Risa, mais certains – Lev, par exemple – sont également volontaires, considérant la fragmentation comme un acte religieux. Les Déconnectés suit l’itinéraire de plusieurs adolescents hors-la-loi (appelés « déserteurs ») qui tentent d’échapper à la fragmentation. Et la tâche n’est pas facile depuis qu’une pénurie d’organes a vu apparaître un nouveau filon : le marché noir. Les déserteurs doivent non seulement échapper aux Frags, la brigade des mineurs, mais aussi déjouer les pièges des Bracs, chasseurs de fragmentés sans foi ni loi. Après avoir survécu à l’attaque d’un camp de collecte, Connor, Risa et Lev continuent de résister à la fragmentation. Depuis un cimetière d’avions de l’Arizona, Connor accueille les fragmentés en fuite, aidé de Risa, qui a perdu l’usage de ses jambes en refusant la colonne vertébrale d’un fragmenté. Mais combien de temps peuvent-ils tenir face aux Frags ? La société peut-elle encore tourner le dos à la fragmentation alors qu’on vient de créer le premier « formaté » à partir des organes de 99 fragmentés ? Notre vie vaut-elle davantage que la somme de toutes nos parties ?

Mon avis

Suite à la lecture du premier tome qui ne m’a pas emballé plus que cela, j’avoue que celui-ci m’a étonné. Je l’ai tellement aimé que je me suis empressée de commencer le 3e de la série.

Enfin, je n’anticiperai pas et je vais vous dire sans en dévoiler plus que la présentation de l’éditeur, que le jeune Connor m’a bien souvent épaté ainsi que Risa, qui est devenue paraplégique lors d’un attentat des claqueurs.

Lev, quant à lui, a été séparé de ses amis, mais il a continué de son côté à défendre la cause des fractionnés.

Un nouveau venu d’une importance capitale s’est ajouté à notre trio et c’est Cam, un jeune qui a bien des difficultés à s’accepter et qui nous en met plein la vue.

Plusieurs personnages secondaires sont mentionnés, et chacun à leur manière rendent le récit plus touchant et addictif.

Les chapitres alternent entre cinq jeunes et un « brac » qui veut absolument retrouver celui qui lui a fait perdre la face et son emploi. 

Saga à lire absolument.

Du même auteur

lundi 1 août 2016

Shusterman, Neal - Les fragmentés tome 1


Éditions Le Masque
Paru en septembre 2013

Dystopie, fiction, jeunesse, littérature américaine

Présentation de l’éditeur

Dans une société traumatisée par la Seconde Guerre civile, un ensemble de lois intitulé Charte de la Vie a été signé pour contenter les pro-vie et les pro-choix. Celle-ci stipule qu’il est interdit d’attenter à la vie d’un enfant du moment de sa conception jusqu’au jour de son treizième anniversaire. Passée cette date, tout parent peut décider de « résilier » son enfant en ayant recours à la fragmentation, processus qui permet de renoncer à son enfant rétroactivement. Une seule exigence : réutiliser 99 % des organes du fragmenté pour qu’il continue à « vivre » à travers d’autres.

Lorsque Connor, Lev et Risa apprennent qu’ils vont être fragmentés, ils savent ce qu’il leur reste à faire : fuir et tenter de survivre jusqu’à leur majorité…

Mon avis

Depuis la guerre Cardinale, le monde a changé, surtout pour ceux qui ont perdu. Deux clans se faisaient face, les pro-vie et les pro-choix. Le jugement fut rendu pour faire plaisir à tout le monde.

L’avortement fut aboli, mais avant qu’un enfant ait 18 ans (et seulement après ses 13 ans), les parents pouvaient le faire «fragmenter», c'est-à-dire emmené par les «Frags» dans un camp de collecte où seraient prélevés ses organes afin qu’il continue à vivre par des greffes faites sur d’autres personnes.

Ainsi, nous suivons Connor et Risa, appelés à être fragmentés ainsi que Lev, qui lui a été éduqué en fonction d’une décimation. Trois jeunes dont les parents s’en sont débarrassés pour une ou plusieurs raisons. Nous découvrons également ce qui se passe lors de la fragmentation.

Lorsque j’ai commencé cette lecture et même après plusieurs pages, je n’étais pas certaine d’aimer et d’en continuer la lecture, mais je ne pouvais me décider à l’abandonner. La curiosité me tenait; je voulais savoir ce qui arriverait à nos trois jeunes. Je ne regrette pas d’avoir persévéré, ce n’est pas un coup de cœur, mais c’est bien potable, assez en tout cas pour que je continue à lire la série.

vendredi 15 juillet 2016

Charbonneau, Joëlle - L'élite tome 3 Dernière épreuve


Éditions Milan
Paru en mars 2016


Dystopie, fiction, jeunes adultes, post-apocalyptique, littérature américaine

Résumé

Cia a découvert les secrets du Test.
Aujourd’hui, elle veut y mettre fin.
Mais elle ne peut pas le faire seule.

À qui peut-elle réellement faire confiance ?

Mon avis

Nous voici rendus à la dernière épreuve. Cia la réussira-t-elle? C’est la présidente elle-même qui lui a donné les directives, car elle a été choisie pour faire son stage au bureau présidentiel.

Elle devra être très prudente, encore plus qu’avant. Effectivement, ses choix devront être les bons, sa vie en dépend et celle de ses amis qui la suivront dans cette ultime aventure également.

Vous l’avez deviné, il s’agit du test, encore une fois du test, qui prend des vies et cela va contre l’éthique de Cia et de Thomas, son ami depuis toujours en qui elle a une confiance absolue. D’autres jeunes l’appuient, mais ce n’est pas nécessairement pour aider la communauté, ce sont plutôt des motivations personnelles qui les guident.
J’ai dévoré cette trilogie et encore pour ce livre-ci, c’est un gros coup de . J’ai découvert une nouvelle auteure dont j’ai bien aimé les écrits, car elle a su nous tenir en haleine du premier tome au jusqu’au dernier. J’avoue que je ne détesterais pas une suite à savoir si vraiment c’est le bon choix qui a été fait.

De la même auteure

mardi 5 juillet 2016

Charbonneau, Joëlle - L'élite tome 2 Sous surveillance


Éditions Milan
Paru en mars 2015


Dystopie, fiction, jeunes adultes, post-apocalyptique, littérature américaine


Résumé

Cia a survécu au Test mais doit désormais faire face à d’autres menaces. Bien plus subtiles. Bien plus vicieuses. Et surtout à la plus grande d’entre elles : le doute.



Mon avis

Des tests et encore des tests. Les jeunes qui sont reçus à l’université ne l’ont pas facile, du moins ceux qui arrivent des colonies.

Dans ce tome-ci, après un ultime examen, ils sont classés. Ils devront choisir selon leurs compétences, mais cela ne veut pas dire qu’ils iront selon leurs choix. Les domaines sont les suivants : éducation, ingénierie mécanique, bio-ingénierie, médecine ou politique.

Ce que j’aime beaucoup de cette série, c’est que Cia est une personne qui agit, qui bouge et fonctionne selon ses convictions. Elle a bon cœur et est toujours prête à aider.

Elle découvre ce qui se passe dans les hautes sphères, la différence qu’il y a entre les étudiants des colonies et ceux qui sont nés ici ainsi que la corruption des dirigeants.

Elle doit se méfier de tout le monde, réfléchir avant d’agir, faire attention. Même si tout semblait parfait lorsqu’elle habitait la région des Cinq Lacs, elle se rend compte qu’il y a quelque chose qui ne va pas et qui pourrait nuire au futur de cette terre déjà si dévastée.
J’ai tout simplement adoré, un autre coup de . Une saga à ne pas passer à côté. 

De la même auteure

dimanche 26 juin 2016

Charbonneau, Joëlle - L'élite tome 1


Éditions Milan
Parution en mai 2014


Dystopie, fiction, jeunes adultes, post-apocalyptique, littérature américaine


Résumé

Aller à l’Université, c’est intégrer l’élite.
Cia le sait.
Cia le veut.
Mais la sélection sera sans pitié.
Bienvenue au Testing.


Mon avis

Malencia Vale vit à la Colonie des Cinq Lacs aux États-Unis avec ses parents et ses quatre frères et c’est à l’âge de seize ans qu’elle recevra son diplôme, qu’elle deviendra adulte.

Ça y est, c’est aujourd’hui le jour J et Cia espère aller à l’université, mais elle est déçue, elle n’est pas choisie. Le lendemain qui est un jour de festivités, Cia est demandée pour se présenter chez la magistrate Owen et à son arrivée, elle a la surprise d’y voir Tomas Endress, Malachi Rourke et Zandri Hicks qui comme elle, ont reçu leur diplôme et une autre personne qu’elle ne connaît pas.

Ce dernier est Michal Galen, officiel de la ville de Tosu qui devait être présent la veille et qui n’a pu arriver à temps à cause d’ennuis mécaniques. Il leur explique que chaque année la Communauté Unifiée examine attentivement tous les dossiers des diplômés des dix-huit colonies et que les meilleurs étudiants sont sélectionnés pour se rendre à Tosu afin de passer le Test. Être choisi est un honneur. Les diplômés de l’université sont l’avenir et le plus grand espoir de tous. Les dirigeants comptent sur eux pour régénérer la terre et améliorer la qualité de vie sur terre. Certains seront médecins, ingénieurs, professeurs ou membres du gouvernement de demain. L’élite quoi…

Et c’est ainsi que débute le premier tome d’une trilogie qui s’avère addictive, j’ai dévoré ce livre dans une journée. Il m’a fait penser à la saga «Divergence» et aussi à «Hunger Games» par certains côtés.

Ce livre est un gros coup de   et je vous en conseille fortement la lecture.